vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Il est encore temps

Actualités samedi 6 décembre 2014

Jeudi soir.
Atterrissage en douceur à Lima après 11000 km de vol, puis conduite un peu rodéo pour retrouver notre hôtel !

Ce vendredi matin le soleil est au RDV, mais aussi une brume de pollution. La cordillère des Andes ne doit pas être loin derrière...
Avec Éric Giuseppone, directeur du développement durable au CG94 qui m'accompagne, nous sommes bien accueillis et briefés par nos collègues du CG de la Seine Saint-Denis, Hughes et Aurore, arrivés avant nous, et pour cause : la COP 21 aura lieu au Bourget chez eux.
Les négociations gouvernementales ont sérieusement commencé. Toutes les délégations instruites par l'échec de la conférence de Copenhague en 2009 sont animées semble t-il par une même volonté d'aboutir à un accord. Cela crée un climat détendu, ce qui ne veut pas dire sans enjeux et fortes contradictions.
Comment éviter l'emballement climatique et rester en dessous des 2 degrés C de réchauffement climatique d'ici 2100 ? Au pavillon France, dans le Pentagonito, lieu des négociations, chaque jour les ONG remettent le fossile du jour, sorte de bonnet d'âne du mauvais élève de la classe. Hier, le Brésil a été lauréat. Ce pays est en pointe dans la déforestation pour, entre autre, produire la canne à sucre qui sera transformée en éthanol. La boucle de l'insensé est ainsi bouclée : on détruit les puits de carbone pour produire du carbone ! Cette conférence fait une large place à la société civile, aux ONG , comme si l'ensemble des protagonistes ne considéraient plus les citoyens seulement comme des gêneurs.
Nous visitons le jockey club dédié aux Voces por El Climat. Une expo nous prévient : au Pérou, 40 pour cent des glaciers ont fondu en 40 ans. Dans ce vaste espace, nous entrons par le pavillon des peuples indigènes. Débats d'une grande vitalité sur les enjeux de la déforestation en Amazonie autour d'une proposition d'une gouvernance de ces territoires, où les paysans participeraient aux décisions concernant tout à la fois la vie de leur communauté et l'avenir de l'humanité. Un film montre les ravages et les massacres de la nature causés à ce poumon de la planète mais se conclut par un message d'espoir car seulement 2 pour cent de ces espaces sont détruits. "Nous avons encore l'opportunité et le temps de changer nos façons de faire".
Tous les pavillons sont scénographiés sobrement. Il s'en dégage une grande sérénité où les catastrophes sont montrées sans dramaturgie excessive, en privilégiant le fait que les trajectoires causées par les mauvaises activités humaines peuvent être modifiées par des activités humaines économes et vertueuses. Nous en reparlerons demain.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.