vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Insoumission et bienveillance

Actualités vendredi 24 mars 2017

Ainsi, à moins d'un rebondissement comme il en existe tant dans cette campagne, il n'y aura pas d'accord permettant une candidature commune Mélenchon, Jadot, Hamon, mais seulement une candidature commune Jadot-Hamon, alors que la menace Le Pen est vraiment là et que l'ultra-libéralisme à la sauce Fillon ou Macron nous pend au nez.

La faute à qui ? A nous. Ou plus exactement à tous ceux qui préfèrent prendre le risque que la gauche et les écologistes soient éliminés dès le premier tour plutôt que de nous ajouter et nous mélanger pour, peut-être gagner, et ouvrir le processus d'une nouvelle république sociale et écologiste. Oui, à nous qui préférons cultiver nos différences plutôt que de travailler nos convergences en pensant à toutes les souffrances, injustices et urgences que notre force unie pourrait faire reculer. Lorsque j'évoque mon choix dans cette situation, celui de voter Hamon, mes amis de la france insoumise ou du PCF qui voteront Jean-Luc Mélenchon me disent "Comment peux-tu faire confiance à un socialiste ?" Et eux ?!

Question de confiance ?

Plus sérieusement, la politique ce n'est pas une question de confiance. En quoi, par ailleurs, devrais-je faire davantage confiance à Mélenchon et une majorité de députés qui lui serait éventuellement favorable pour résister aux lobbys de l'eau, du nucléaire, de l'agro-alimentaire, de la chimie et de la finance. Oui, en quoi ? Pour moi, protéger et développer nos solidarités et nos biens communs ce n'est pas rechercher une confiance dans telle ou telle personnalité. C'est rechercher ce qui peut produire une dynamique populaire. Une dynamique, c'est une force qui croît parce que l'on a cessé de regarder l'autre, différent de soi, comme un adversaire et qu'on commence à le regarder comme un allié. Pour créer une dynamique où le peuple prend conscience et confiance dans sa force, il faut nécessairement balayer tout esprit de de domination et d'arrogance . Que les amis de la france insoumise regardent avec bienveillance tous les insoumis du quotidien qui ne voteront pas pour eux. L'insoumission est une belle qualité, surtout quand elle produit autour du soi du mieux être et de la dignité. Elle doit s'accompagner de la bienveillance pour celui qui ne partage pas la même insoumission, pour permettre que convergent les insoumissions. Il faut aimer la contradiction. La contradiction n'est pas un piège, elle porte la solution.

De l'arrogance à la bienveillance

En votant Benoit Hamon, je ne vote évidemment pas pour le PS qui a conduit une politique qui nous a fait descendre dans la rue, mais pour encourager un mouvement qui redonne du sens à la gauche et une nouvelle chance à la gauche dans toute sa diversité. C'est dans cette situation périlleuse et souvent glauque que nous connaissons et à cette élection-ci que ce bulletin de vote-là me semble le plus efficace pour réouvrir un espoir.
J'ai des désaccords ou de vraies nuances avec les propositions de Jean-Luc Mélenchon, de la france insoumise, du PCF... Sur l'Europe, le concept de Nation, la laïcité, les migrants, le revenu universel. Mais ils ne sont pas insurmontables dès-lors qu'on se parle tranquillement et que l'on cherche, sans nier les divergences, à converger. J'en ai bien sûr aussi avec Benoit Hamon.

le bulletin Hamon celui de l'humilité

Enfin, je le dis tranquillement : si je choisis le bulletin de vote Benoit Hamon c'est parce que je suis sensible à deux qualités qu'il me semble avoir. D'abord sa propension à aborder courageusement les questions par le fond, en faisant appel à la réflexion. Ensuite, parce qu'il me paraît authentiquement habité par l'humilité et l'esprit d'ouverture nécessaires pour parvenir à l'unité qui caractérise toutes les grandes espérances. Et puis, comme je n'ai pas d'illusions et que je sais que qu'elle soit l'issue des présidentielles, il faudra encore lutter et s'unir (plus ou moins facilement ou durement selon le résultat, c'est vrai). Alors, pendant la campagne électorale, la lutte pour aider les migrants dans la Vallée de la Roya ou en Ile de france, celle pour faire avancer le dossier du retour à un service public de l'eau dans le territoire et bien d'autres continuent. "Il n'est pas de sauveur suprême, producteurs sauvons nous nous mêmes !"

Commentaires

  1. 24 mars 2017, 10:07 par Michel Violet

    Tout à fait en phase avec cette approche altruiste de notre vie sociale et politique : "Une dynamique, c'est une force qui croît parce que l'on a cessé de regarder l'autre, différent de soi, comme un adversaire et qu'on commence à le regarder comme un allié."
    Voici là un vrai discours de paix et de rassemblement ce dont notre monde a grand besoin.
    Merci Jacques, de nous le rappeler.

  2. 24 mars 2017, 10:34 par Monique LORIETTE

    dommage et décevant, la France insoumise est un mouvement en plein essor avec de nombreux jeunes, un programme élaboré en toute démocratie depuis un an avec des experts, il tient compte des phénomènes écologiques et promeut la fermeture des centrales nucléaires, même Nicolas Hulot pense que ce programme est le plus abouti.
    Hamon est sans doute honnête mais ton vote ira se
    mélanger avec ceux de El Khomri, Valls, Cambadélis etc
    qui nous ont trahis. Les socialistes nous ont toujours trahis
    hélas, c'est historique..
    Bon cette fois-ci je ne serai pas à tes côtés dans ce combat de la "bienveillance" qui a ses limites : il y a aussi un problème de classe et je ne renie pas mes origines, et en ce moment beaucoup de français en bavent et ont besoin d'un mouvement non consensuel. Cà suffit avec les compromis.
    Amicalement
    Monique LORIETTE

  3. 24 mars 2017, 18:06 par jacques perreux

    bonjour Monique
    le principe du vote est que les voix pour un même candidat se mélangent et s'additionnent . ET tu ne peux être sûre que ta voix de militante pour le bon accueii des migrants ne va pas se mélanger avec la voix de quelqu'un qui serait pour limiter leur accueil. Par contre il semble que je puisse être sûr que ma voix ne va pas se mélanger avec celle de Valls qui a l'air d'en vouloir beaucoup à Hamon.. .
    Pour jl Melenchon on ne peut que se réjouir de sa conversion à l'écologie .Cela crée de vraies convergences Je n'ai pas retrouvé cette déclaration de Nicolas Hulot à laquelle tu fais référence mais celle ci sur RTL "Mélenchon est trop clivant et s'il n'était pas si clivant je me poserais des questions "
    Et puisque ta référence est Nicolas Hulot alors celui ci a déclaré au JDD "Hamon m'a excessivement surpris en bien par une vision intégrale et exigeante"et il ajoute "quand il dit que la dette écologique est plus importante pour l'avenir de nos sociétés que la dette économique, cela me rassure "
    tu vois bien que nous avons besoin de faire progresser la bienveillance entre nous ou sans cela nous serons réduits aux proclamation de pureté mais à l'impuissance à construire des alternatives aux dangers qui sont bien là.
    Amitiés

  4. 24 mars 2017, 21:26 par Alain Job

    Jacques
    Je t'ai connu plus convaincant et plus cohérent
    Tu commences par dire que concernant JLM la politique ce n'est pas une question de confiance dans telle ou telle personnalité mais le principal argument que tu avances pour expliquer ton choix Hamon est que tu lui trouves des qualités personnelles Comprenne qui pourra
    J'aurais aimé davantage d'arguments qui étayent ton choix Hamon qui selon toi donc est celui qui peut générer la dynamique populaire
    Bien sûr que sa victoire aux primaires est une bonne nouvelle mais penser qu'il puisse mieux mobiliser les anti-liberaux et plus généralement tous ceux qui aspirent à une vraie politique de gauche c'est aller un peu vite en besogne
    Rien ne permet de dire cela. Hamon est un candidat en difficulté avec son parti avec une large partie de l'électorat socialiste quI ne vote plus pour le PS Bref il est loin d'être en situation de créer la dynamique que tu souhaites. ..
    Je ne suis pas un adorateur aveugle de JLM et constate d'ailleurs avec un certain "amusement" au sein de France Insoumise les phénomènes de fascination tels que nous en étions capables au PCF dans les années 70
    J'ai donc des désaccords avec lui aussi mais je le tiens pour le représentant de la gauche de rupture que je préfère à la gauche d'adaptation que représente Hamon
    Évidemment si Hamon se desistait pour JLM se serait sympa mais d'abord je n'y crois pas et surtout je ne crois pas que leurs influences respectives pourraient s'additionner sans perte
    Dans cette situation autant choisir le pôle radical de la gauche
    Voilà mon avis Jacques
    Évidemment je respecte ton choix et t'assure bien évidemment de toute mon amitié
    Alain

  5. 25 mars 2017, 09:32 par jacques perreux

    bonjour alain .tu m'as connu plus convaincant . je ne cherche pas à convaincre mais à dire simplement et avec mes doutes comment avec un bulletin de vote hamon je vais faire ma part de colibri Le 23 avril . Ce n'est qu'un vote et le 24 je reprendrais ma part dans les combats .

    Si je ne vote pas JLM c'est parce que j'ai des désaccords importants sur des sujets majeurs . J'ai lu et relu toutes ses déclarations et si je résume de façon bienveillante (c'est a dire en en oubliant certaines irritantes) "les migrants n'auront pas lieu de migrer puisque nous aurons combattu la misère les guerres" et j'ajoute le dèréglement climatique .
    OK mais en attendant ? Et puis n'y a t il pas 2 millions de français installés à l'étranger? Ont ils fui la misère les guerres et le dérèglement climatique?
    Il faut une politique de bon accueil des migrants . Je dis cette divergence n'est pas insurmontable parce que JLM et ses amis ont bien mué sur les enjeux écologiques ;Ils peuvent muer sur les migrants ,l'europe, le revenu universel, non?
    Et puis mon vote Hamon c'est pour encourager un mouvement historique qui va à l'opposé de Valls etc
    et surtout nous n'inventerons pas le quelque chose de nouveau qui nous sorte de tous nos échecs sans remettre en cause les conceptions de ralliement et les comportements de domination et d 'arrogance .
    Il n'y aura de rassemblement que dans l'humilité et l'égalité.
    Quant à tes concepts de gauche de rupture et d'accompagnement es tu sûr qu'ils soient opérationnels lorsqu'on parle du nucléaire du diésel de NDDL de dèmarchandisation de l'eau ,de revenu universel etc ceux qui sont en rupture ou en accompagnement sont ils davantage parmi les soutiens de JLM ou parmi les soutiens BH ?
    je te laisse y réfléchir ....sans vouloir te convaincre .
    amitiés jacques


  6. 25 mars 2017, 19:27 par Bertrand POTIER

    Sacré Jacques!
    Je souhaite de nouveau être bienveillant à ton égard.
    Mais, je revendique bien le programme de l'Avenir en commun" (excepté une page). Nous en parlerons si tu veux. Pour le reste tout est de qualité et en cohérence pour une France qui se libère des soumissions à l'argent et à des traités européens qui doivent clairement changer fondamentalement.
    Citoyen, je ne suis soumis à personne. Dans le débat local, je l'ai prouvé avec de nombreux vitriots et depuis des années.
    La France Insoumise est une démarche libre qui fédère des jeunes et des plus anciens , de toutes origines et notamment des personnes qui désespéraient de la politique!
    Il y a les grincheux, je pense que tu n'en fait pas parti.
    Je ne suis pas un grognard.
    Nous avons la tête haute, nous ne sommes pas fixés sur les sondages et les additions qui se révèlent bien des soustractions. Insoumis,sans partis, membres du Parti de Gauche, du Parti Communiste et d'Ensemble se mobilisent. Dans toute la France un mouvement en profondeur se manifeste. Quelle belle vague! Les fleuves vont bien se retrouver et trouver le chemin pour une révolution citoyenne qui a rendez vous dans les urnes.
    Tu as souhaité participer à la primaire organisée par le Parti "S"olférinien ( rue de Solférino, adresse du siège du PS). le processus était vicié. Tu vas au bout du processus. C'est le fruit d'une cohérence. Tu vois bien combien le principe de cette démarche n'est pas respecté par VALLS et d'autres.. A ce jour qui quitte HAMON et porte préjudice à sa démarche? , Qui le torpille sans cesse par des propos ou des silences. CAMBADELLIS n'engage pas les procédures d'exclusion de tous ceux qui entendent manger de la soupe au macron. Il joue un triple jeu!
    Les défections révèlent bien que le processus des primaires n’était pas le guide d'une mobilisation efficace pour sanctionner les gouvernements HOLLANDE VALLS MACRON et battre les droites et l’extrême droite. Présidentielles et législatives seront une même démarche. Aura tu la bienveillance pour voter CARVOUNAS? L'homme mérite bienveillance, l'élu politique est combattu. Il a complètement soutenu VALLS et a été son directeur lors de nombreuses campagnes récente. il a défendu avec conviction les lois HAMON et EL KHOMRI. Tu n'auras pas besoin de bienveillance pour te prononcer.
    Cher vitriot, mes salutations respectueuses , au delà de la bienveillance! A plus!

  7. 26 mars 2017, 10:08 par petroff

    Cher Jacques
    Que nous soyons en désaccord total sur l’honnêteté de M. Hamon (pour moi il a tout du Hollande du Bourget sur son ennemi sans visage, c'est un ministre qui a applaudi au recul de son Président sur les traités européens, c'est un député QUI A DE FAIT VOTE la Loi Travail ... et qui n'a ses positions de gôche que pour sauver autant que faire se peut le PS aux législatives en réduisant le score de Mélenchon) est une chose,
    Que tu ne fasses (plus) confiance à personne est une autre chose, et en ce cas comment voter ? Et surtout comment voter Hamollande ???
    Que tu ne supportes pas Mélenchon, ma foi c'est ton droit le plus strict et tu n'as pas à t'en défendre : les gouts et les couleurs....
    MAIS que tu caricatures la position et l'ouverture des Insoumis, cela me choque. Et j'aurais aimé que tu développes tes différences de fond avec les grands axes du programme des Insoumis .
    ET SURTOUT que tu ne te focalises pas sur les présidentielles : un mois plus tard nous élirons les membres de l'Assemblée nationale .

    J'ai été très choqué qu'un candidat aux primaires (M. Jadot) trahisse aussi simplement ses électeurs : pourquoi en ce cas n'est ce pas la seconde aux primaires qui se qualifie ? Mme Duflot je crois. C'est un déni de de démocratie pour tous ceux qui ont cru à ces primaires. C'est dire aux gens de tous les jours combien TOUS les politiques seraient (sont ?) à mettre dans le même sac.
    Bien sûr qu'Hamon ne peut pas, ne doit pas se désister pour Mélenchon : il n'en a pas le droit.
    Et tant mieux : s'il se désiste pour Mélechon, une grande part de son électorat actuel pressenti votera pour Macron (soit par conviction, soit par anti Melenchnisme primaire : comme il y eut, lorsque ce Parti existait, un anti communisme primaire).
    A nous de convaincre les électeurs de gauche sincère qui croient en Hamon que leur vote sera bien plus fort s'ils allaient au bout de leur raisonnement et votaient Mélenchon. Avec tous ceux qui ne savent plus ce qu'est la gauche tant le PS l'a défigurée.
    CAR il est possible que le candidat des Insoumis passe le premier tour. Très possible si tous ceux qui veulent que cela change, qui en ont marre de ce marigot de faux jetons à jetons de présence, votent pour l'Insoumission.
    ON GAGNERA . Malgré Hamon (et indirectement grâce à lui pour les voix qu'il piquera à Macron...).
    Et je ne crains pas un second tour Le Pen/Mélenchon.
    La bise fidèle à vous deux
    Boris

    Boris

  8. 26 mars 2017, 12:58 par Jean-Claude Oliva

    S’il faut vraiment choisir entre Hamon et Mélenchon, je ferai sans doute le même choix que toi. Mais j’aimerais tant qu’on n’en arrive pas là !

    Du côté de dirigeants de la France insoumise, j’ai lu qu’un rapprochement avec Hamon ne serait pas compris et pas suivi par la base -insoumise bien sûr !- et qu’ainsi beaucoup de voix seraient perdues. Dire cela, ce n’est pas avoir beaucoup d’estime pour les capacités de discernement de ses propres militant-es. Pour discuter avec certain-es insoumis-es, je pense au contraire qu’ils, elles partagent la même volonté d’un candidat unique, mais qu’ils, elles pensent que c’est impossible. Plutôt que de les conforter dans cette impasse et de renvoyer cette question au lendemain du second tour, c’est-à-dire au moment où il sera trop tard, une attitude politique responsable devrait être d’abord de les consulter sur ce qu’ils, elles veulent et de débattre sur comment y arriver. A cet égard, les 21 conditions posées par Jean-Luc Mélenchon à un rapprochement avec Benoit Hamon, ressemblaient plus à un enfermement sur le passé (les 21 conditions de Lénine pour l’adhésion à la 3e internationale) qu’à une ouverture à l’avenir. Quel est l’objectif au fond : s’agit-il de préparer ensemble la 6e république …ou la 6e internationale ?

    Je suis persuadé qu’une candidature unique ferait au contraire gagner des voix et permettrait à une gauche radicale, sociale, écologiste, citoyenne, etc., d’accéder au second tour et de l’emporter ! Beaucoup de gens qui partagent nos valeurs, nos envies, sont sidérés par la situation actuelle : sans un acte politique fort maintenant, ils, elles, ne voteront pas ou voteront blanc. Pourtant une candidature unique permettrait de faire bouger les lignes et de dépasser les clivages, autour d’un projet de transformation sociale. Cet acte ringardiserait la comédie de l’apolitisme « de droite et de gauche » de Macron…

    La complémentarité des deux candidats est éclatante. La présence de JL Mélenchon et des insoumis-es serait une garantie contre le retour en arrière au PS et à ses tentations ou aux pressions qui ont conduit si souvent dans la voie du renoncement. Celle de B Hamon ouvrirait un nouveau cycle pour la gauche et l’écologie…

    Jusqu’à présent, nos deux candidats, Hamon et Mélenchon, en ne s’engageant pas dans une véritable discussion pour aboutir à une candidature unique, ont montré qu’ils n’avaient pas (encore ?) la stature d’un chef d’Etat. Certes, je n’attends pas du candidat qu’il soit un héros, et en cela, je me sens plus proche de l’attitude modeste d’Hamon que de celle plus gaullienne de Mélenchon, mais quand même ! Quand on aspire à être président de la république, le sens de l’intérêt général doit primer. Ce n’est pas des discours qu’il nous faut, c’est un acte ! Encore un effort !

  9. 27 mars 2017, 16:36 par Frédéric Bourdon

    Salut Jacques, et salut aux commentateurs (Jean-Claude, Bertrand, Petroff, Alain, Monique , Michel et tout ceux qui voudront bien lire ma réaction).

    Il y a bien 2 programmes de gauche distincts et nous sommes sûrement des centaines de milliers, voire des millions à éprouver de la frustration (sentiment qui évite de passer par les 7 étapes du deuil !!!). Je suis d'accord avec toi Jacques quand tu dis que la position de Mélenchon sur l'accueil des migrants n'est pas acceptable, ou que l'on sait la position de certains partenaires communistes des insoumis sur la gestion publique de l'eau ou le nucléaire. Et en même temps on ne peut pas dire qu'Hamon soit un foudre de guerre en ce qui concerne de taxer le capital ou les transactions financières bancaires ou dans l'application plus ambitieuse d'un revenu universel dans lequel je crois.

    Les deux camps nous laisse sur notre faim, car c'est le jeu de la 5e République : le remake d'highlander tous les 5 ans : il ne doit n'en rester qu'un pour la présidentielle ! Le problème c'est que vous en avons 2 qui souhaitent une 6e République, celle qui nous permettrait de rebattre les cartes. Sans union de ces forces véritables de gauche : pas d'agro écologie, pas de 6e république, pas de protection du vivant, pas de grand plan dans les énergies renouvelables, pas de meilleure redistribution des richesses, pas de protection des plus démunis, et j'en passe, car les points de convergence entre les deux candidats sont nombreux.

    En fait, la machine à perdre est lancée...car on ne me fera pas croire qu'en partant divisés l'un des deux candidats se retrouvera au second tour, à moins d'être un fervent de la méthode Coué !

    Car en réalité si l'union est encore possible, elle permettrait de créer un bel élan, un espoir, un phénomène qui ne se résoudrait pas à être l'addition de chacune de ses parties mais bien plus (pour cela voir Durkheim et sa définition du Holisme " le tout est plus que la somme des parties").

    Alors je crois encore qu'en 3 semaines, on est capable d'unir nos forces face aux idées du repli sur soi et à l'individualisme. Je suis sûrement utopiste, mais à l'image de ce que Théodore Monod disait de l'Utopie : ce n'est pas l'irréalisable, c'est irréalisé !

    S'ils ne la réalisent pas cette utopie (je parle de Mélenchon et d'Hamon et de leur cours de fidèles bien pensante) ils perdront les voix de beaucoup, qui comme moi sont prêts à voter pour l'écologie, la solidarité et une 6e république plus démocratique. Car ils seront responsables de l'abstention ou du vote blanc d'un peuple de gauche, qui comme moi, sait que le combat sera encore plus fort après les deux tours d'élection présidentielle, et continueront à s'engager.

    A bon entendeur...fraternité et bienveillance à tous.

    Frédéric Bourdon.

  10. 28 mars 2017, 00:15 par Nosalito

    Bonsoir à tous :-) Il se trouve que pour le boulot j'ai éxumé des archives l'histoire de la manifestation du 12 Février 1934. Ce jour là, les instances Coco et Socialo ont été forcé par la base à faire cortège commun contre le Fascisme. Des historiens marquent cet événement comme fondateur du Front populaire."forcé par la base" C'est pour moi ce qui nous a manqué aujourd'hui. Sans nous, l'union était perdu d'avance. BH et JLM découvrent comment sauver la planète, Ils se rapproche de nous. Continuons, nous finirons par arriver à quelques choses avec les prochains. Mais pour ce vote là, ce sera sans moi.

  11. 29 mars 2017, 14:47 par pourre

    je suis d'accord avec Jacques pour les raisons qu'il donne et aussi d'autres liées à nos différences...mais l'heure est au convergences! amitié


  12. 30 mars 2017, 15:43 par gilles lemaire

    D'accord avec toi Jacques
    Je suis en désaccord avec Jean Luc sur la politique migratoire, sur la conception de la laïcité, sur la politique étrangère Syrie et Poutine notamment, sur une conception très centralisée de la France, sur l'appréciation quasi élogieuse de Mitterand, qui est pour moi un des fossoyeurs du débat politique (il n'y a qu'une politique possible)
    Cela fait beaucoup et pourtant j'aurai pu voter pour lui, car je reconnais sa prise de conscience des enjeux environnementaux.
    Mais je ne supporte pas son attitude depuis la victoire de Hamon à la primaire socialiste.
    Comme lui je crains le poids de la bureaucratie du PS, la pesanteur de ces soutiens durant 5ans de la politique Hollande; Mais quand Hamon au soir de la primaire lui propose non pas de se rallier à lui, mais de discuter programme, que fait il ? Il traine des pieds,il laisse toute dynamique possible s'évanouir...
    Il fera entre 10 et 15% des voix et après ? Il a fait 11% en 2012 et que s'est il passé ? Après un gros développement, le PG est entré en crise.
    Il aurait pu dire à Hamon et Jadot, ok discutons programme de gouvernement et maintenant comment nous assurer du respect réciproque des engagements et des possibilités de le mettre en oeuvre. Mais non il a cultivé son petit pré carré ! Dommage !

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.