vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Je n’ai pas loupé le train du Front de Gauche

Actualités mercredi 11 avril 2012

Il y a quelque temps, un ami m’a interpellé ainsi « Jacques, tu as loupé le train du Front de Gauche ». Il voulait me dire qu’en ayant quitté le PCF j’avais, par la même occasion, raté une dynamique pour laquelle j’ai longtemps agi. Et puis j’ai reçu quelques SMS en direct de la Bastille ou de la place du capitole de Toulouse me disant « on est triste que tu ne sois pas avec nous ».

Non, je n’ai pas loupé le train et je ne regrette pas de ne pas l’avoir pris. Ceux qui me connaissent savent que je ne nourris aucune rancune vis-à-vis du PCF, que je respecte ses positions et c’est d’ailleurs ce respect qui m’a amené à le quitter. Je mesure et je comprends la joie, parfois énorme, qui habite les militants et les sympathisants du Front de Gauche. Je vois les espoirs, les certitudes, mais aussi les inquiétudes, les doutes, les contradictions que porte ce mouvement autour de la candidature de Jean Luc Mélenchon. Le talent de celui-ci, c’est clair, a catalysé des attentes et des tentatives maintes fois déçues. Et j’entends bien aussi ce que beaucoup disent : « nous ne sommes pas d’accord avec telle partie du programme du Front de Gauche ou du discours de Mélenchon, mais ce qui nous intéresse c’est le mouvement ».

Moi aussi, ce mouvement m’intéresse. J’ai espoir que tous ceux qui veulent remettre en cause radicalement ce mode de développement, prédateur et gaspilleur, se retrouveront pour faire force commune. Et ma façon de contribuer au mouvement, à cette étape-là, est de donner le maximum de poids à l’écologie politique, avec la candidature d’Eva Joly. Car, je suis convaincu que les réponses aux enjeux planétaires, aux injustices sociales, à la violence des discriminations résident dans une écologie héritière de la pensée progressiste. J’ai bien entendu JL Mélenchon dire que le Front de Gauche est anti-productiviste et écologiste. Je sais bien qu’en soit, prononcer les mots c’est déjà important. Mais ce n’est pas suffisant. Lorsque JL Mélenchon s’est félicité de la vente par l’avionneur national Dassault de rafales à l’Inde, un anti-productiviste n’aurait-il pas dû promouvoir la reconversion de l’industrie d’armements et la coopération pacifiste avec les pays du Sud ?

Ce matin sur France Inter JL Mélenchon critiquait l’accord PS-EELV. Mais n’est-ce pas un tour de passe-passe, de dévaloriser un accord qui s’engage à supprimer 24 réacteurs nucléaires, lorsque par ailleurs l’accord PC-PG se contente de prévoir un référendum pour ou contre la sortie du nucléaire, sans que l’on sache ce que serait la position défendue par le Front de Gauche. D’ailleurs, on n’a pas entendu le Front de Gauche réagir, lorsque Areva a déchaîné son lobbying contre l’accord PS-EELV. Et ces jours-ci on a vu fleurir de belles publicités d’Areva dans le journal L’Humanité…

Lors du Forum Alternatif Mondial de l’Eau, on a pu voir de nombreux militants du Front de gauche se mobiliser pour la gestion directe de l’eau en service public. Tout le monde s’en réjouit .Mais il reste que nous le savons, ce sont des élus communistes qui en Ile de France ont contribué à sauver la mise au plus gros contrat mondial de Véolia. Devons nous nous taire devant ces ambivalences et nous y résigner ?

Ceux qui agissent contre la multiplication des incinérateurs, qui représentent un mode de traitement des déchets profondément productiviste, savent bien que souvent ils doivent aussi s’opposer à des élus du Front de Gauche. L’Ecologie n’est-ce pas de développer des alternatives de recyclage, de compost, de méthanisation ? Et n’est ce pas le même cas de figure que l’on retrouve dans la mobilisation contre l’aéroport de Nantes ?

L’écologie ne peut tout de même pas être la chose… et son contraire ! Autre sujet qui me tient à cœur. Je dois dire que j’ai éprouvé un vrai malaise lorsque j’ai appris que les sénateurs du Front de Gauche avaient laissé passer la loi interdisant aux assistances maternelles à domicile le port du foulard. La laïcité, pour moi, c’est d’abord la liberté de conscience, c’est le moyen d’inclure et non d’exclure. Quand cessera-t-on de prétendre qu’il y a un modèle unique d’émancipation humaine, y compris féministe ? On peut lire aussi dans le programme du Front de Gauche, étonnamment au chapitre Laïcité, la proposition d’interdire le choix du sexe de son médecin à l’hôpital public. Qui cela vise t-il ? La société dont je rêve est multiculturelle, fraternelle, respectueuse. J’espère, comme d’ailleurs certains militants du Front de Gauche l’expriment ces jours-ci, qu’il y aura débat et que les positions du Front de Gauche évolueront sérieusement et sincèrement sur ce sujet.

Et puis, encore une chose m’interroge, je ne prétends pas du tout que E.E.L.V. soit parfait. Loin s’en faut….Mais lorsque le Front de Gauche stigmatise l’accord avec le PS, n’est-ce pas un peu facile ? En effet, l’absence de proportionnelle conduirait les écologistes à n’avoir aucun député sans cet accord. N’est-ce pas l’absence d’une proportionnelle suffisante qui a conduit, lors des élections régionales, le Front de Gauche à passer des accords avec le PS ? Personne ne s’en est offusqué et c’est bien normal. En politique, il faut être juste ! Et encore, je m’inquiète de ce qui monte dans cette campagne, bien au-delà des propos du Front de Gauche, sur le thème de la Nation. Ne serions nous pas plutôt dans une période où l’urgence est de s’ouvrir aux autres pour répondre ensemble aux défis écologiques et sociaux de notre planète. Enfin, mon expérience me fait craindre sincèrement qu’en devenant dominant le Front de gauche ne devienne dominateur.

Ainsi dans le Val de Marne, à l’issue des dernières élections cantonales, le Front de Gauche avec 18% des voix a obtenu 19 élus. Fort de cette position, il a éliminé de l’exécutif du Conseil Général les écologistes, qui pourtant avaient réalisé 14 % des voix et obtenu 3 élus. On ne peut pas dire que depuis, l’écologie y ait gagné.

Il y a plusieurs façon de considérer que la politique c’est des rapports de force. Soit c’est le diktat de la majorité sur la minorité. Soit c’est la coopération, dans le plein respect de la force que les citoyens ont donné à tel ou tel courant de pensée.

Il y a besoin en politique d’inventer et de mettre en œuvre cette culture là. Peut-être que la dynamique du Front de Gauche contribuera à modifier cette culture de domination. Peut-être que non.

Voilà quelques-unes des questions qui se posent selon moi, pour qu’un changement survienne réellement. Encore une fois, j’ai beaucoup d’empathie pour le mouvement diversifié autour de la candidature de JL Mélenchon. Personne, sauf à droite, ne devrait avoir intérêt à ce qu’il déçoive. Mais, le plus important dans les luttes que nous menons les uns et les autres ce sont les victoires véritables contre les exploitations, les dominations les discriminations, c’est de vivre mieux et bien. Le plus important c’est de ne pas en rester au niveau du discours si beau soit –il. Et pour ce faire, il y a sans doute besoin de regarder plus grand vers notre avenir. Que de bons vents nous poussent tous vers ces victoires réelles, là où nous avons choisi d’être…

Commentaires

  1. 11 avril 2012, 14:42 par magnolia

    Merci pour cet article qui avec clarté et délicatesse explique ce que nous sommes nombreux à ressentir à Europe écologie.

  2. 11 avril 2012, 17:09 par Gilles Boitte

    C'est tout de même une argumentation autrement plus intéressante que ce que nous ont servi récemment Jean-Vincent Placé ou Daniel Cohn-Bendit.

    J'ai quitté le PC en même temps que Jacques mais je n'ai pas tiré la même conclusion de la création d'EELV. Et je ne crois pas un seul instant que l'accord PS-EELV signifie la suppression de 24 réacteurs nucléaires.

    Un mot enfin, relatif à notre passé commun : si le tête-à-tête avec le PS pouvait être productif, le PC serait au plus haut !

  3. 11 avril 2012, 17:50 par Alain Lipietz

    Excellent, Jacques ! Mon analyse, tout à fait convergente , est ici : "L'écologie de Jean-Luc Mélenchon", http://lipietz.net/?article2732

  4. 11 avril 2012, 18:43 par armelle tanvez

    Contente Jacques que tu te décides à écrire sur ce mouvement du front de gauche. Intéressée par l'ensemble des réflexions que tu argumentes. Deviendra-t-il le front du peuple, dans son arc-en-ciel si nécessaire, car il est l'énergie qui fait avancer. Le débat public doit exister. Bien-sûr il y a des doutes, des craintes, et donc aussi des possibles. Les débats sont parfois rudes, parfois riches, parfois inexistants selon les endroits. Ce que je constate, c'est que à nouveau des militants du changement, d'une société juste et humaine, ont à nouveau envie de... et cela donne enVIE tout simplement et cette envie là, elle est précieuse. Un moteur de désir pour changer de logiciel. J'aimerai que l'écologie politique y vienne aussi, car l'alternative dont nous parlons a besoin de cette diversité. J'en suis convaincue. Et il y a urgence. J'espère que la force de ce mouvement permettra la lucidité des différentes composantes pour ne pas décevoir tous ceux qui retrouvent goût à faire de la politique !

  5. 11 avril 2012, 19:18 par Un partageux

    Jacques,

    Ce qui nous rassemble est bien plus important que ce qui nous divise. Oui, il reste de nombreux sujets à discuter. Oui, par exemple, je n'aime guère la nation mais je déteste bien plus cette Europe qui nous mène à la guerre bien plus sûrement qu'une éventuelle résurgence nationaliste.

    Certains élus FdG sont partisans de l'aéroport de ND des Landes ? EELV a capitulé devant le PS sur ce sujet. Un partout, la balle au centre...

    Si les Verts n'ont pas encore rejoint le FdG, nombre d'écologistes, objecteurs de croissance, membres d'Utopia ou d'assos environnementales, l'ont fait et travaillent à y faire avancer les idées écologistes.

    Et puis voilà bien des années que je me désespérais de voir éparpillées aux quatre vents toutes les idées qui me tiennent à cœur. Vivant comme une schizophrénie surmultipliée le fait d'être écologiste ET socialiste partageux, d'être écologiste ET partisan de la planification, d'être antinucléaire ET soucieux d'économiser les énergies fossiles, d'être croissanco-sceptique ET partisan du partage des richesses, d'être très proche de ceux qui dérouillent le plus ET opposé au délire productiviste, d'être un partisan de la laïcité ou du vivre ensemble ET respectueux des langues régionales qui ont besoin de l'aide publique, d'être partisan de l'autogestion ET soucieux de services publics forts.

    http://partageux.blogspot.com







  6. 11 avril 2012, 20:42 par Berleloup

    Merci "partageux" pour cet excellent résumé de tous tes "ET", rassemblant "toutes les idées qui me tiennent à coeur", à toi, à moi, et sûrement à beaucoup...

  7. 12 avril 2012, 00:35 par aline

    Ce qui nous rassemble est bien plus important que ce qui nous divise.

    merci c'est vrai

  8. 12 avril 2012, 13:53 par nico93

    Le référendum sur le nucléaire vous dérange? Et l'accord PS-MRC? lien: http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/10/le-ps-et-le-mrc-de-chevenement-concluent-un-accord_1655887_1471069.html

    Vous critiquez le Front de gauche alors que les communistes ont eu le courage d'accepter de se désaisir de la question au profit d'une idée de Jean-Luc mélenchon, le référendum, quand bien même ce candidat répète sur tous les plateaux à qui veux l'entendre qu'il est personnellement contre le nucléaire. Votre position est intenable face à l'accord Hollande-Chevènement.

  9. 12 avril 2012, 14:10 par nico93

    Vos autres arguments pourraient être intéressants s'ils n'étaient pas uniquement posés sous forme de question et d'allusions: où et quand le Front de gauche a passé des accords de premier tour avec le PS aux régionales? Quels liens pouvez vous prouver entre le FDG et Areva comme vous insinuez? Démontrez vos graves attaques quand vous dites que le Fdg a sauvé la mise de Véolia et soutenus des projets d'incinérateurs face à des propositions écologique, car "nous le savons" n'est pas un argument. Qu'insinuez vous à propos du thème de la nation, dont le Front de gauche serait partie prenante?

  10. 12 avril 2012, 14:10 par Fares

    A Nico 93,
    Je ne sais pas ce que vous relevez de particulièrement intenable à l'accord PS - MRC qui prévoit je cite votre source "une politique énergétique innovante en matière d'énergies renouvelables, et vigoureuse en matière d'économies d'énergie"?

    Ce n'est pas parce que le MRC demande sauvegarde du nucléaire et que le PS souhaite réduire sa part n'excuse pas ni la position du PC qui est à rebours de ce qui se passe partout dans le monde, ni celle du PG qui tout en se disant écologiste sacrifie ses positions pour un référendum démago.

  11. 12 avril 2012, 14:30 par Boris

    Mais si Jacques tu as loupé le train du changement, de l'insurrection, de la révolution.
    Mais il n'est pas trop tard pour y monter : avec ta fibre écolo-coco que j'aime tant.

    Je t'attends.
    Toi qui le premier as cessé de penser par les autres, que j'ai défendu bec et ongle quand tu as été lourdé de l'exécutif départemental, qui es libre.. tu as ta place ici et pas dans les combinations de la Vème.
    Bises

  12. 12 avril 2012, 14:57 par jacques perreux

    à partageux
    non la balle n'est pas au centre .ce n'est pas la même chose militer pour notre dame des landes quand on est au front de gauche et constater qu'il ne peut y avoir d'accord avec le ps quand on est écologiste .Dans chacun des cas de figures la porte reste ouverte pour agir et faire évoluer le rapport de forces Mais dans un cas on le fait évoluer pour et dans l'autre cas contre.
    De la même façon on ne peut mettre sur un pied d'égalité un accord PS EELV qui prévoit la suppression de 24 réacteurs et un accord pc pg qui ne prévoit aucune suppression!
    L'accord ps eelv des élections régionales prévoyait le passnavigo à tarif unique pourtant le ps et certains de ses partenaires n'y étaient pas favorables . malgrés cela nous avons voté sa mise en place.Tout est affaire de rapport de forces Et dans le cas du nucléaire il faudra c'est probable de fortes mobilisations pour battre le lobbying Areva .Et pour le moment le moins que l'on puisse dire nous ne savons pas de quel côté de la mobilisation se situera le front de gauche?
    Donc sur cette seule question il n'y a que le vote Joly qui fait pencher la balance dans le sens de la suppression de 24 réacteurs.



  13. 12 avril 2012, 15:34 par Jean Mallet

    Salut Jacques,
    J'apprécie particulièrement ton édito "je n'ai pas loupé le train du Front de Gauche".
    Comme toi, je constate trop souvent que sur le terrain, la symphonie n'a pas la même partition que pour les grands discours à l'emporte-pièce !
    Mon parcours n'est pas le même que le tien puisque j'étais proche du PSU avant d'être proche des Verts sans toutefois adhérer (je me réservais pour la lutte syndicale).
    Par contre, comme toi, je me sens bien à EELV même si parfois on a quelques irritations, et c'est sans réserve que je soutien Eva.

  14. 12 avril 2012, 16:23 par Niala

    Je suis de gauche, je milite,mais je ne suis pas pas socio-démocrate.
    Je suis anti capitaliste, et pour l'unité des force de gauche contre l'appareil du liberalisme et des grands marchés liberaux. mondiaux.
    J'en ai assez des querelles de cadres des orgonisations et partis de "gauches", et de leurs invectives réciproques.
    Je refuse, après diverses expériences de partis, d'adhérer à aucun parti.
    JE SUIS POUR UNE UNION, UNE COORDINATION DES PARTIS DE GAUCHES POUR UN COMBAT, DANS LE RESPECT DE CHACUN; CONTRE LE CAPITALISME,LE LIBERALISME, LE RESTE EST SANS IMPORTANCE;
    Peut être le syndicalisme sera la porte de sortie pour les travailleurs ( ainsi que certaines associations).
    Mais, là encore l'unité est indispensable...

  15. 12 avril 2012, 16:25 par jacques perreux

    à nico 93
    le mode du questionnement que vous regrettez est celui du débat amical et rigoureux. Oui des questions sont posées à tous pour être efficaces dans les idées que nous proclamons et dans les actions que nous menons.Nous pouvons en débattre tranquillement, je l'espére ,avec tous les militants du fdg
    Il n' y a aucune allusion dans mes propos .Tous sont vérifiables facilement.Absolument tous:accords avec le ps aux régionales.Elus communistes votant pour le renouvellement du contrat de Véolia.Pub pour Areva dans l'Huma.Elus fdg pour les incinérateurs.Vous avez tort de percevoir ces éléments comme des attaques.Ce sont des faits que d'ailleurs les militants du fdg assument soit en les justifiant soit en les critiquant
    Quant à la question de la nation je redis que pour moi , il me semble plus important d'oeuvrer à ll'ouverture .C'est un sujet de débat avec beaucoup de militants du fdg.il n'y a pas lieu de s'en offusquer ni d'un côté ni d'un autre.Allez on respire .Bonne campagne





  16. 12 avril 2012, 16:36 par Moustard René

    J'ai lu avec intérêt le point de vue de jacques Perreux et les commentairespour me construire ma propre analyse.
    A la date du 12 avril 2012 j'ai besoin à la fois de connaitre la diversité des points de vue et des positions à gauche et la façon d'imaginer comment cette diversité va se combiner, s'additionner le 22 avril et ne pas se concurrencer dans la conjoncture actuelle (le mouvement en profondeur en marche a besoin de toute la diversité pour faire une force nouvelle dépassant les clivages des partis et des élections pour devenir un mouvement porté par le peuple lui mème) C'est nécessaire pour pouvoir se rassembler, dans l'immédiat dans le vote du 6 mai ,et au delà, s'engager dans les luttes qui vont nécessairement se poursuivre..

  17. 12 avril 2012, 16:56 par Gildas

    Mais il faut arrêter ! François Hollande n'arrête pas de dire que l'accord PS-EELV ne l'engage pas, que c'est son programme qui sera appliqué et qu'il n'est pas amendable, et que pour le nucléaire, il n'a l'intention de fermer qu'UNE centrale, celle de Fessenheim. Ils sont où les 24 réacteurs ? Au moins, avec un référendum, il y a une chance pour qu'on sorte du nucléaire, alors qu'avec l'accord PS-EELV, cette perspective est totalement écartée.
    Et puis, renoncer à son programme en échange de quelques places, c’est vraiment de la vieille, très vieille (et très sale) politique.

  18. 12 avril 2012, 17:14 par gildas

    En complément de mon commentaire :

    http://www.politis.fr/Hollande-ne-se-dit-pas-concerne,17932.html

  19. 12 avril 2012, 17:30 par Sève (paysan, anciennement journaliste)

    Merci Gildas de ce commentaire ! Les partisans les plus nucléocrates, les pro-OGM les plus virulents (et d'autant plus dangereux parce que rééllement sincères) c'est au sein du PS que je les ai rencontrés. Je ne crois pas une seconde à l'application de l'accord PS-EELV.

  20. 13 avril 2012, 00:37 par Philippe Debaigt

    Dans mon département, au sein de Midi-Pyrénées, je n'ai jamais vu un seul membre du P.C. nous rejoindre contre le nucléaire, même pas depuis Fukushima !!
    Quelques-uns du Parti de Gauche, par contre, il est vrai.
    Quant à cette position faux-cul de "référendum sur le nucléaire" c'est vraiment se moquer du monde !
    On ne peut pas être pour ou contre à la fois et, demander au "peuple de trancher" !
    On ne pouvait pas être pour ou contre la "peine de mort " en même temps à l'époque !
    Est-ce que l'on va demander au "peuple" de trancher sur les questions d'éducation ? De santé publique ? De justice ?
    On voit bien que cette position est une échappatoire face à une décision indispensable : La sortie programmée du nucléaire.
    Et cette position fuyante pour faire plaisir au P.C. qui ne se hâte pas trop d'aller expliquer aux ouvriers du nucléaire qu'ils auront forcément du boulot par le démantèlement ou par la reconversion !
    Le F.D.G. joue au pocker menteur dans cette histoire et s'il prétend être écolo autant que cela, je n'ai pas vu beaucoup de couleur verte sur les images du meeting place du Capitole à Toulouse !
    Martine Billard et Clémentine Autain sont tout de même assez seules pour parler vraiment régulièrement et spontanément d'écologie au F.D.G. !
    Quant à la position de Mélenchon sur la Chine face au Peuple Tibétain, elle, est carrément minable et son "républicanisme forcené" contre l'enseignement des langues "régionales", autre qu'en option, est carrément risible !! Les travailleurs seraient mis en danger quand ils signeraient leur contrat de travail écrit dans une autre langue que le français ! Et le bilinguisme, et la traduction, il ne connaît pas le Jean-Luc ? Lui qui se vante d'être polyglotte...
    Vraiment, quel archaïsme préhistorique !
    Il se réfère à Jaurès qui, lui, s'exprimait en occitan régulièrement !!

    Quant à ses promesses, promesses, promesses, promesses... Elles n'engagent que ceux qui y croient !
    Un tribun ou un super camelot de foire ?
    Et il est malheureusement pas certain qu'il puisse dépasser M. Le Pen, malgré les insultes qu'il lui a balancées ; pas sûr que cela soit si productif en définitive.
    Quant à ses explications emberlificotées concernant Mitterrand (voir l'interview sur Médiapart face à Plenel), il n'est pas très convaincant !
    Je l'avais davantage apprécié contre le T.C.E. !
    Si ce n'est pas pour Eva Joly, alors autant voter pour Poutou qui, au moins, est plus clair et plus honnête intellectuellement que J.L.M. !

  21. 15 avril 2012, 13:22 par Jean Lacassagne

    Pour être passé par le PS...avoir participé à la grande aventure de la fondation d'EELV et m'être impliqué en interne (CF national après voir été à la région Aquitaine dans la phase transitoire) et ayant adhéré récemment au Parti de Gauche, enthousiasmé par la dynamique du Front de Gauche...je trouve qu'il n'est plus le temps, à gauche, de maintenir des chapelles artificielles avec des verts "canal historique" qui reviennent aux manettes. Un grand Front de Gauche, avec des composantes qui se respectent (dont beaucoup d'écologistes), est maintenant indispensable...en particulier pour lier l'écologie au social, aux luttes et aux combats dans les quartiers comme dans les entreprises. Beaucoup d'écologistes d'EELV n'ont pas attendu, ils ont choisi le Front de Gauche, ils y rejoignent des ex-PS, des communistes, la FASE, beaucoup de sensibilités..et des citoyens qui désirent juste s'engager. Et c'est beau..ça faisait longtemps, à gauche..La Bastille, Toulouse, Marseille et combien de rassemblements pour l'Humain.

  22. 16 avril 2012, 09:43 par Ali

    A Jean Cassagne,
    Tu pars rejoindre le front de gauche, et bien bon vent l'ami!

    Va parler OGM, nucléaire, décroissance, démocratie, productivisme avec le PCF et ses marionnettes! Je ne sais pas où tu vis, mais moi, je suis fou de rage ce matin de voir que toutes les affiches, que des militants EELV ont pris soin de coller à côté de celles des autres, ont été soit couvertes soit purement et simplement arrachées par les cocos et le font de gauche qui se targuent de parler de pluralisme et qui passent leur temps à agir en parti unique.
    Il y a loin entre les paroles et la parades de la Batille, du Capitole, de Marseille et les réalités des actes que nous vivons au quotidien dans nos banlieues rouges asphyxiées par les mêmes slogans, les mêmes, la même dois-je, tronche!!! Ah les belles leur 5ème république!!!
    Non cher ami, l'écologie politique, ce n'est pas une histoire de planification à la soviet, c'est d'abord une culture de la diversité et du respect de l'autre. L'écologie du bulldozer et du parti unique, moi, je n'en veux pas.
    Bon vent.

  23. 16 avril 2012, 10:46 par Ali

    Dans la colère, j'ai écrit sans me relire.
    Merci de lire, "Il y a loin entre les paroles et la parades de la Batille, du Capitole, de Marseille et les réalités des actes que nous vivons au quotidien dans nos banlieues rouges asphyxiées par les mêmes slogans, les mêmes, la même, dois-je préciser, tronche!!! Ah elle est belle leur 6ème république!!!

  24. 19 avril 2012, 14:28 par Philippe debaigt

    A Toulouse place du capitole, il y avait la forêt des drapeaux rouge du Parti Communiste, parti que Mélenchon réussit à ressusciter, et puis il y avait les miliers d'autres personnes, dont beaucoup étaient venus en curieux pour voir la "bête de scène", le "Johnny Hallyday" de la Politique, certes plus frais, plus cultivé et plus à gauche sans aucun doute...
    Mais être "à gauche toute" ça coûte pas cher dans les discours ! Ca peut même rapporter des voix !!
    Aujourd'hui Clémentine Autain avoue ne pas aimer certaines paroles de la Marseillaise et, en fait, elle ne la chante pas vraiment sur la scène... Ni pas mal du Parti de Gauche qui semblent bien mal à l'aise aussi !!
    On voit bien là comment elle et Martine Billard sont coincées au sein du Front de gauche.
    Au meeting de Montauban en soutien à Mélenchon, à part 2 ou 3 phrases, plus spécialement de Clémentine Autain, la question écologique a été passée sous silence !
    Normal, les communistes sont à fond pour la ligne du TGV avec tous les coûts financiers et écologiques inestimables ! Et sur beaucoup de sujets c'est très flou pour ne pas dire à l'opposé de l'écologie et de l'anti-productivisme. Je ne reviens même pas sur le nucléaire !
    Qu'il y ait des manques chez EELV, sans aucun doute. Mais pour ce qui des promesses qui pourront être tenues au lendemain des élections et de la gueule de bois pour ceux qui y auront crû, bon courage !
    Jean Lacassagne évite d'évoquer les points où cela coince !
    Mais au lendemain des élections il y aura l'heure de vérité !
    Ici, en Midi-Pyrénées, on a aussi vécu les cous tordus du P.C. aux élections régionales alliés au Rad-Socs dès le 1er tour, à chaque fois, malgré leurs beaux discours ; et les manipulations d'un autre âge pour prendre le pouvoir et des places éligibles aux élections municipales dans certaines communes !
    Assez de mensonges et de faux semblants à gauche !

  25. 22 avril 2012, 10:03 par M. E.

    Pour Hollande :

    "- BURE : c'est encore un labo !
    - c'est moi qui décide ! (je n'ai que faire des accords PS-EE-LV)"

    http://dai.ly/IcnAgT

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.