vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

"Je ne sais pas promettre, mais je sais m'engager"

Actualités mardi 27 septembre 2011

C’est par ces mots qu’Esther Benbassa, la première sénatrice écologiste du Val-de-Marne, a conclu son discours, dimanche, à la suite de l’annonce du résultat des élections sénatoriales. Sa capacité d’engagement, Esther en a déjà fait la preuve, dans son combat acharné contre les discriminations.

Je lui fais confiance pour continuer de porter ces questions au sein de la Haute Assemblée. De l’engagement, il en faudra, pour infliger de nouvelles défaites à cette droite qui met à mal les valeurs républicaines les plus fondamentales et stigmatise toutes les minorités.

Le résultat est un beau succès pour l’ensemble de la gauche, dans la diversité de ses sensibilités. Dans le Val-de-Marne, ce sont quatre sièges sur 6 qui ont été remportés par la liste de l’union de la gauche et des écologistes – Luc Carvounas (PS), Laurence Cohen (PCF), et Christian Favier (PCF) ont également été élus. Ces quatre sénateurs issus de notre département seront particulièrement utiles pour défendre les intérêts de notre collectivité face à la volonté de recentralisation autoritaire du gouvernement.

Enfin, les résultat national historique permet de nourrir de beaux espoirs. Il ouvre la voie à une victoire de la gauche et des écologistes aux élections de 2012. Auquel cas des réformes essentielles, trop longtemps retardées par les blocages des sénateurs de droite, pourront enfin être entamées : droit de vote aux étrangers, scrutins à la proportionnelle, nouvelle vague de décentralisation…

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.