vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

La fabrique de Vitry : du cœur, des idées et des couleurs

Actualités vendredi 8 novembre 2013

Hier, c’était l’ouverture de la fabrique à idées pour inventer Vitry en mieux. Une grande première très réussie, du beau monde, des belles personnes. Je veux dire que Vitry est là avec toute sa diversité… C’est rare pour une réunion politique.

Tout a été fait très simplement pour que chacun se sente à l’aise et puisse s’exprimer. Et d’emblée, ça marche. 122 participants (18 excusés), et quasiment autant de prises de parole différentes. 5 minutes pour une courte présentation, et c’est parti. On se met à phosphorer par groupes de 20 à 25 personnes. Dans « mon » groupe, l’alimentation dans les cantines, et notamment, les repas substitutifs à la viande, font débat. Puis la coordination des travaux sur les routes, les comités de quartier « où l’on ne revient pas puisque ça ne sert à rien », les difficultés humiliantes à obtenir avec certains élus un rendez-vous… Une militante associative se plaint « d’être prise de haut » par des élus qui veulent que « tout soit trop carré ». Une autre participante se plaint que les habitants des pavillons soient parfois « considérés comme des bourgeois ». La difficulté d’être piéton ou cycliste est évoquée dans une ville où « tout est fait pour la voiture ». Et puis le manque de places au conservatoire… Les demandes de logements … Le temps est trop court. Chaque rapporteur de table restitue les échanges devant tout le monde.

Les atouts et les acquis précieux de notre ville sont pointés, mais surtout surgissent, c’est normal, des propositions pour vivre mieux, et des critiques… Impressionnant ce que les citoyens, quand ils sont en situation de confiance, peuvent produire comme idées et capacités de les mettre en oeuvre ! Le sport, la jeunesse, les services publics, les espaces verts, l’alimentation, la tranquillité, la santé,… tout y passe. Mais ce qui remonte de toutes les tables sans exception, c’est les lourdeurs de la municipalité, le manque de démocratie, le sentiment d’être méprisé. Quelques élus ont dû avoir hier soir les oreilles qui sifflent. Comme d’autres, je dis qu’il n’est pas sain qu’un seul parti ait la majorité à lui tout seul. Cela génère de la suffisance, et parfois, de l’arrogance, et surtout, au sein même du conseil municipal, cela dissuade de débattre, de chercher à convaincre et à partager, tellement les jeux sont faits d’avance. Dans d’autres assemblées, le débat est bien plus simple et naturel. Le pluralisme fonctionne, le sens du compromis est la règle d’usage.

C’est cela qu’il faut d’abord changer à Vitry. Une des responsables du groupe local EELV explique que le PCF propose à ses éventuels partenaires que 2/3 des candidats de la liste pour les prochaines élections municipales soient désignés par le PCF, et l’autre tiers par le reste de la gauche. Bref, on recommence comme si de rien n’était.

Le débat se prolonge : faut-il une liste alternative à celle du PC et du PS ? Certains disent qu’ils ont besoin encore de temps pour construire leur propre position, et surtout, pour que la fabrique continue à travailler et à rapprocher des gens aux histoires, aux parcours et aux engagements différents. D’autres sont plus affirmatifs. Des militants parlant au nom d’une partie du Front de Gauche, d’EELV, du NPA, plaident pour une liste alternative commune.

Ce qui me semble sûr, c’est qu’une telle liste, si elle se faisait, devrait, dans sa composition, comme dans ses objectifs, porter et insuffler de la citoyenneté. Une liste où les citoyens qui agissent dans des associations, qui font de la politique sans se reconnaître dans tel ou tel parti, ou même qui contestent la forme « parti », seraient à égalité avec les militants des partis politiques impliqués dans cette liste.

L’histoire ne fait que commencer. La soirée se conclue autour d’un verre. Beaucoup de satisfactions s’expriment autour de la qualité de cette soirée. Comme l’a dit un militant associatif, l’espoir que ça change a pris racine hier avec une nouvelle façon de faire et de construire ensemble la ville qu’on aime.

Un nouveau rendez-vous est pris le 23 novembre, de 12h à 17h, 6 ateliers se réuniront à Gare au Théâtre, 13 rue Pierre Semard, à Vitry. Réservations pour le repas : vitryenmieux@gmail.com

Commentaires

  1. 09 novembre 2013, 18:18 par Hugues

    Oui, bien belle soirée. En ce jeudi automnal, que plus d'une centaine de vitriot-e-s se retrouvent ainsi, à partir d'une "offre citoyenne" de ce type, était un sacré pari. La Fabrique a donc tenue sa promesse en plaçant au coeur de ses échanges non pas "la parole autorisée", le discours politique convenu (encore que, parfois !…), mais les idées, les mots, les espoirs de Monsieur et Madame Tout-le-monde, du quidam qui bat le pavé d'ici, de celle ou celui qui a mis une belle énergie à monter un projet local, du locataire, du syndicaliste, du professeur ou du médecin, de l'homme de ménage ou de l'ouvrière, du retraité et de l'étudiante. Tout cela ressemblait furieusement à Vitry et nous rendait une certaine estime d'être de cette ville, ce qui est trop rare pour n'être pas souligné. Mais tant reste à faire. Nous sommes si loin des chicaneries de la politique politicienne et sans cesse à devoir expliquer en quoi et pourquoi. Pris aussi entre le temps de l'auto-organisation de la parole et de l'action citoyennes et le temps électoral, avec toutes les contradictions que cela génère… Et pourtant, doit-on laisser sans s'en soucier, le pouvoir à ceux qui le confisquent ? Il faudra bien chercher à dépasser ce qui fait blocage à l'essor d'un autre rapport entre l'exécutif local et la population pour inventer et expérimenter des formes vraiment participatives de gestion locale. Et nous nous posons ces questions sans faire dans la caricature. Fermement critiques quant aux freins et pratiques qui dominent jusqu'à faire système à Vitry et asphyxier la ville mais en reconnaissant aussi les atouts construits au fil du temps et donc, la qualité et la sincérité de l'engagement de certains élus bien sûr.
    Pour l'instant, savourons cette première réussite…en étant lucides sur le fait que le plus dur est devant nous et que le combat contre la caricature de ce que nous avons initié avec la Fabrique n'aura de cesse.
    Merci à toutes celles et ceux qui en étant simplement là et eux-mêmes ont donné toute sa qualité à cette soirée. Bienvenue à toutes celles et ceux qui ont simplement le désir de cette respiration, de cette ré-appropriation de leur pouvoir d'agir.

  2. 12 novembre 2013, 18:55 par Hélène

    C'était une soirée qui donne envie de faire de la politique comme elle devrait être faite . Pas de longs discours qui lassent et endorment même ceux qui les font mais du vrai débat et du respect .
    Continuez on en redemande je serais présente aux ateliers .Es ce que le Pc va comprendre que la ville ne lui appartient pas . Es ce normal que la lettre électorale de Monsieur Audoubert ait été mise dans notre boîte aux lettres avec le journal municipal . Je croyais que c'était interdit par la loi mais peut être sauf a Vitry !

  3. 15 novembre 2013, 14:46 par DELOURME Yannick

    Salut jacques, Je suis plutôt d'accord avec les revendications de votre collectif. Habitat, Ordure ménagère, Manque de démocratie, J'y rajouterai les conditions de vie au centre ville et surtout, ce qui n’apparaît pas du tout: Les conditions de travail du personnel municipal. Le programme du front de gauche envisage de supprimer les non-titulaires de la fonction publique, alors qu'a Vitry il y en a de plus en plus et la réforme de l'éducation nationale risque d'en augmenter le nombre. C'est un combat de la CGT à la mairie. Je pense aux personnels ATSEM qui a des conditions de travail déplorables, a 50 ans, elles ont pratiquement toutes les épaules en mauvais état et sont obligé d'arrêter leur travail en longue maladie ou en reclassement. Alors que nous avons toujours fait des propositions pour enrayer ce phénomène la municipalité les a refusées comme si elle s'en foutait. Quelle sera la politique de cette nouvelle équipe en direction du personnel municipal, je pense que c'est important. Evidemment c'est aussi a nous de faire des propositions. Amicalement Yannick

  4. 15 novembre 2013, 17:33 par Jean Joël

    Nous aussi nous avons eu la lettre de monsieur AUDOUBERT dans le journal municipal . Es ce que le maire ne confondrait pas la mairie avec son parti ?
    Nous n'avons pu venir le 7 novembre et nOus rattraperons le 23 en participant aux ateliers . Avez vous prévu un atelier sur la culture et les différents lieux culturels qui ne sont pas des lieux officiels ?

  5. 17 novembre 2013, 14:25 par justine

    Pif Gadget

    Moi aussi, comme tous mes voisins, j'ai eu une pochette surprise qui dépassait de ma boîte aux lettres. Conicé dans le journal municipal y avait la bobine du maire. qu'on se comprenne bien, j'ai pas dit que le maire était coincé. Du coup, j'ai cru que le journal municipal rendait hommage à Pif Gadget. C'est vrai que c'est vrai que c'est plus pratique de distribuer en même temps le journal d'infiormation municipale et tract de propaganede électorale. Quelques esprits bien pensants pourraient que c'est une économie d'energie. Mais le premier magistrat devrait être le premier à respecter la loi....

  6. 17 novembre 2013, 21:46 par Flo

    Une belle soirée de paroles libres et libérées ! J’en ressors pleine d’énergie et d’envies. On entrevoit enfin la possibilité de faire vivre de nouveaux projets à Vitry, riches des idées de chacun ! Très frais tout ça! Très motivant ! J’espère qu’on va pouvoir construire tous ensemble. Au 23!

  7. 18 novembre 2013, 07:10 par Djamel A

    J'aime ma ville j'y suis nè voici 36 ans .Mes racines sont là , mes amis ma famille . Des choses bien sont faites par la ville: l'école le sport le musée d'art . Mais zéro pour l'urbanisme , le centre ville le soir c'est mort .jai vu le maire une fois dans une réunion de quartier . Il sait tout et il écoute pas mais apparemment la loi il connaît pas . Je suis comme Justine j'ai eu une pochette surprise dans la boîte aux lettres . C'est quand même scandaleux que le journal de la ville soit distribuè avec un tract du Pc . Il est temps que ça s'arrête et que vitry trouve un nouveau chemin . Bravo Mr Perreux on compte sur vous

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.