vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Le conseil municipal arbitrairement interrompu

Actualités lundi 2 juin 2014

Lors du dernier conseil municipal Fred Bourdon président de notre groupe Vitry en mieux a lancé le débat sur les rythmes scolaires.

Apres avoir récusé ce débat non prévu à l'ordre du jour, le maire a cependant apporté des réponses à nos demandes puis a interrompu le débat refusant de donner la parole aux conseillers municipaux qui le souhaitaient.Puis une chose incroyable s'est produite, il s'est levé, a interrompu arbitrairement le conseil municipal puis a quitté la salle (voir le Parisien du 30 mai).

Combien de temps ces méthodes autoritaires vont elles durer?

Les groupes vitry en mieux et celui de l'opposition (UMP) ont énergiquement protesté ainsi que deux élus PS (JM Bourjac et G labertit). Mais que pensent les autres élus de la majorité PC et PS ? Ne peuvent ils pas demander que la démocratie soit respectée ?

Il est tout de même normal que le conseil municipal puisse débattre sereinement des affaires de la cité ! Une réforme des rythmes scolaires plus juste mérite un vrai dialogue avec les parents et les enseignants sur les modalités et les moyens à mettre en œuvre !

Nous avions alerté pendant la campagne électorale sur les risques et les dangers qu'un parti, en l'occurrence, le Pcf ait la majorité à lui tout seul. Nous avions malheureusement raison.

Pourquoi le maire fait il comme si la ville et le conseil municipal étaient sa chose privée ? Peut il s'arroger le pouvoir de supprimer les moyens des permanences d'élus comme il le fait, et de bâillonner les groupes minoritaires du conseil municipal ?

Ce n'est pas le rôle d'un conseil municipal de faire tapisserie et encore moins carpette. Quand les libertés sont en cause chacun doit prendre ses responsabilités. Pour notre part nous ne laisserons pas ce climat d'intolérance s'installer dans notre ville et nous en appelons à tous les élus et démocrates pour que le conseil municipal soit un vrai lieu de débat et de prise de décision pour faire prévaloir l'intérêt général.

Commentaires

  1. 03 juin 2014, 15:07 par Jean pierre liégeois

    UNE MUNICIPALITÉ formidable
    J'ouvre le magazine municipal qui fait comme toujours dans l'auto congratulation .je me dirige vers la tribune libre des groupes .et je découvre que sur une demie Page mme LORAND directrice de la communication répond à la tribune libre de vitry en mieux . N'allez pas croire ce que vous dit Frédérique Bourdon . Qu'il a fallu de multiples protestations pour que les groupes obtiennent enfin leur tribune libre . Non non c'était prévu par notre municipalité qui comme chacun sait à le goût du débat et de la démocratie . Au point de stopper le déroulement du conseil municipal lorsque le débat ne plait pas et de mettre des bâtons dans les roues du seul élu qui tient des permanences sans avoir d'attendre un rendez vous .
    On n'arrête pas le progrès .alors que le maire et les élus répondent rarement aux courriers Mme LORAND elle, va plus vite que son ombre . Cela deviendra t'il une habitude ? Le magazine municipal, d'une façon ou d'une autre répondra t'il par avance aux tribunes des. Groupes politiques ?

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.