vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Le Festival aux eaux d’or.

Actualités vendredi 22 mars 2013

En ce 22 mars, journée mondiale de l’eau, j’apprends deux nouvelles, qui concernent l’eau dans le Val-de-Marne, une bonne et une mauvaise.

La bonne : c’est l’annonce, par les maires d’Orly, Ivry et Vitry et le Conseil Général, de la création d’un cluster eaux- milieux- sol s sur le territoire de Seine-amont. D’après le journaliste de Première Heure, il s’agit de tirer parti de l’image de marque du Val de Marne sur l’eau ; gagnée grâce au festival de l’Oh !.

Avec ce cluster il s’agit de mettre en synergie l’ensemble des ressources et potentiels du territoire pour créer des produits et des services nouveaux, des entreprises de pointe, des emplois de haut niveau […] De grands domaines sont visés : les interfaces sols/qualité de l’eau/ milieux aquatiques, la gestion urbaine de l’eau, les micropolluants et les problématiques eaux-santé en renforçant les liens entre recherche/développement et formation et en facilitant l’accès des PME aux marchés des grands comptes (usines des eaux, marchés internationaux)… »

L’article met en valeur que le marché eaux-milieux-sols qui s’ouvre à ce cluster du Val de Marne est immense. Il est estimé en France à 20 milliards d’euros par an. Fort bien. L’image de l’eau apportée par le festival débouche sur des innovations environnementales, des emplois et donc des salaires, des richesses, des impôts et donc quelque part c’est plus de service public dans le Val de Marne.

La mauvaise : j’apprends, par courrier d'un vice-président du conseil général, la suppression du parcours pédagogique sur l’eau pour la classe du collège Chérioux ainsi que pour sept autres collèges. La raison avancée, sans aucune concertation est le départ d’un agent de l’équipe du Festival de l’Oh !, dans un cadre budgétaire contraint.

Nous allons donc pour quelques dizaines de milliers d’euros défaire ce qui pourtant va contribuer à générer plusieurs millions d’euros. Et ce faisant laisser deux cents élèves à leur déception et les enseignants de huit collèges à leur désarroi. Ces classes devaient consacrer six séances d’une demi journée à mieux comprendre l’eau et ses enjeux, réaliser une croisière pédagogique, visiter un établissement culturel, travailler avec un médiateur pédagogique… Quel gâchis !

J’ai envie de dire à mes collègues : « si vous tuez la poule vous n’aurez plus ses œufs d’or ».

Commentaires

  1. 26 mars 2013, 09:27 par herbert

    salarié du conseil général je ne suis pas toujours d'accord avec vos billets ,monsieur Perreux mais là vous avez mille fois raison ce festival a transformé l'image du val de marne et nous en sommes fiers.Il y a beaucoup de choses sur lesquelles on pourrait faire des petites ou des grosses économies au conseil général ,pas celle là .Le festival est un bon investissement et tant mieux si il créé indirectement des emplois LOngue vie à lui

  2. 26 mars 2013, 11:12 par Edmond Amrane

    Si cette décision aussi absurde que contreproductive provient du vice-président en charge du festival et de la démocratie participative, il y a de quoi se poser des questions sur sa façon de faire la politique!!! Comment peut-on priver des collégiens d'une sensibilisation à l'eau?! Comment le conseil général peut accepter une telle absurdité alors qu'il se targue de construire un "cluster" eau?! Et surtout surtout comment le VP de la démocratie participative fait passer une décision sans concertation?! Bref, je comprends plus rien à cette majorité!!! Et croyez moi, je ne suis pas le seul!

  3. 26 mars 2013, 16:07 par Christian Clouet

    Pour information ;-)

    Aujourd ‘hui, Eurofins Scientific renoue avec ses meilleurs niveaux.... Le titre rebondit fortement de 4,7% à 167,60 euros en séance à Paris. Le laboratoire, qui a profité du scandale de la viande de cheval pour accroître ses capacités de détection, vise pour cette année un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros. La crise de la viande chevaline devrait représenter un marché « de 15 à 20 millions d'euros cette année », estime pour sa part Oddo.
    Concernant ses résultats, le groupe a atteint et dépassé en 2012 avec un an d'avance son objectif de chiffre d'affaires supérieur à un milliard d'euros, à 1,044 milliard d'euros, en hausse de 26%, incluant une croissance organique de plus de 8%. Le groupe entend doubler son chiffre d'affaires à l'horizon de 2017 pour atteindre à cette date deux milliards d'euros de revenus a déclaré Gilles Martin, le PDG du groupe.
    Depuis le début de l'année, Eurofins prend 35% et près de 120% sur les 12 derniers mois.

    Et surtout : l’exil fiscal depuis mars 2012 !
    Rare entreprise française à être leader mondial dans son domaine ( la bio-analytique des aliments et des boissons), Eurofins, créée à Nantes en 1987, réalise plus de 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires et emploie 10 000 personnes de par le monde. Depuis son introduction en Bourse, le cours d’ Eurofins a été multiplié par 33, et son chiffre d’affaires augmente de 40% par an. Inscrite au registre du commerce en France depuis 24 ans, Eurofins est en passe de s’en faire radier et d’installer son siège social au Luxembourg, Etat fondateur de l’Union européenne.
    Ce déménagement va permettre à Eurofins d’échapper pour une bonne part au fisc français. Pas sur ses filiales domiciliées en France, où Eurofins continuera de régler ses impôts sur les bénéfices. Mais, grâce au statut de société européenne installée dans le Grand-Duché, Eurofins échappera désormais pour partie à la fiscalité sur les dividendes perçus par ses établissements dans le monde et, surtout, à toute imposition sur les plus-values de cession de participation !

  4. 27 mars 2013, 07:13 par Perrine

    Merci, Monsieur Perreux, votre veille est salutaire. J'ai un peu mal pour ces enfants parce que la déception a du être grande. Vous avez fait un sacré job, avec les actions et les médiateurs du festival, le conseil général a toujours été à nos côtés et je ne sais pas si je peux compter les enfants qui ont évité de dérailler de leur scolarité grâce à ces projets. Des fois, on doit économiser jusqu'au moindre centime pour survivre ou protéger l'essentiel. D'autres fois, ce petit centime nous fait perdre l'essentiel. J'espère que vos collègues vont réagir et que vous allez, que nous allons garder des médiateurs pour nos gamins...

  5. 01 avril 2013, 22:09 par Mariza

    Bonjour, Bonsoir Monsieur Perreux,
    J'ai bien peur que ce Cluster n'ait pas accès aux données essentielles du fait que les ordinateurs de l'ONEMA sont vides de données ? Qui finance cette "recherche" innovante ? Véolia ? Suez ? Autre ? Le 94 ? L'État ? Vous savez comme nous que les financeurs sont essentiels à une tenue transparente sur le sujet. Les entreprises, les élu-es mais pas sans les citoyen-nes : cette page de notre histoire de la gestion de l'eau est révolue ! Résistez aux chants des sirènes : la crise a bon dos. Nous ne croyons plus au cercle vertueux des clusters.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.