vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Les calculatrices de l'égalité des droits

Actualités mercredi 21 septembre 2011

« Réussir, ils en sont tous capables ». C’est le beau slogan d’une campagne menée par le conseil général du Val-de-Marne. Plus qu’un slogan, une ambition qui impose de donner à chacun les moyens qui lui sont nécessaires, tant les inégalités sociales frappent d’abord les plus jeunes : accès à la culture, à la lecture, à des conditions satisfaisantes pour ses devoirs. L’égalité des chances, c’est d’abord l’égalité des droits. Elle ne se décrète pas, elle se construit, grâce à des politiques de solidarité et d’éducation.

Ainsi, nous distribuons à chaque élève de 4e une calculatrice –souvent trop onéreuse pour les familles, et pourtant indispensable aux enfants pour réussir leur apprentissage de cette belle discipline que sont les mathématiques.

Comme je le fais chaque année dans tous les collèges de mon canton, j’ai rendu visite ce mardi matin aux élèves du collège Rabelais de Vitry-sur-Seine pour leur remettre ces calculatrices. L’occasion de leur rappeler ce que fait le Conseil Général : la gestion des routes et de l’assainissement ; le parc des Lilas voisin ; les crèches départementales dans lesquelles beaucoup ont passé une partie de leurs toutes premières années; le MAC/VAL dont trop peu d’entre eux osent pousser la porte, ou encore les allocations de l’APA et du RSA que perçoivent certaines de leurs familles…

J’ai aussi tenu à leur dire que si leur réussite personnelle dépend avant tout d’eux-mêmes, nous nous faisons un devoir, en tant qu’élus de gauche, de veiller à ce qu’ils aient les moyens de s’accomplir.

Nous refusons, pour notre part, que l’un d’entre eux puisse être privé du livre ou de la calculatrice indispensable à sa scolarité, parce que ses parents seraient par exemple temporairement au chômage. J 'attache beaucoup d'importance à ce moment et à ces paroles, surtout en cette période où la fable de Jean de la Fontaine - "selon que vous serez puissant ou misérable " - n' a malheureusement jamais été aussi vraie. Quel exemple la société donne à ces jeunes ! Cela a donc beaucoup de sens et de valeur que des élus parlent d"égalité et de solidarité et l'expriment en actes.

Dans des yeux parfois mal réveillés et un rien bougons, comme ils le sont souvent à cet âge, j’ai aussi vu la reconnaissance d’enfants touchés de constater que la République ne les oubliait pas.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.