vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Lettre à Emmanuelle

Actualités vendredi 12 février 2016

Je publie ici la lettre que j'ai envoyée ce matin à Emmanuelle Cosse

Emmanuelle, Jusqu'au bout j'ai cru que tu refuserais ce que la rumeur annonçait et que tu ferais prévaloir dans ton choix ce qui favoriserait les recherches d'une alternative à ce gouvernement qui nous enfonce à droite. Je vais distinguer ton acceptation de celle de Jean Vincent Placé. Celui-ci n'a jamais caché que sa seule ligne politique était d'être ministre. Et il aurait très probablement accepté d'être sous-secrétaire d'Etat dans un gouvernement de droite. Il en est ainsi des dérives de la politique où les convictions laissent la place à la recherche de la place. Cela provoque la défiance et le dégoût que l'on connaît, avec la montée du FN ou le refus de vote massif. Mais cela dessine aussi, malheureusement pour de nouvelles générations, une conception totalement cynique de la politique, un nouveau modèle de réussite professionnelle ! Et puis cette nomination pose surtout cette question. Comment le chef de l'Etat a t-il pu nommer à cette responsabilité une personne qui a montré tant de mépris et de cynisme pour la chose publique en accumulant avec sa voiture de fonction 18 000 euros d'amendes qu'il n'a payé qu'une fois épinglé ? Mais venons en à l'essentiel : ton acceptation d'être ministre dans ce gouvernement. Ton itinéraire est fait de combats, de convictions fortes, de détermination. Tu es connue et je t'ai connue quand tu étais dans le mouvement alter mondialiste c'est à dire dans le mouvement alternatif au libéralisme, et tu te retrouves dans un gouvernement qui n'a rien d'alternatif, tu le sais bien. Un gouvernement soumis aux milieux financiers, qui cède à ceux pour qui l'écologie et le social sont des obstacles à leur profits. Un gouvernement dont la politique jette à la rue des millions, oui, des millions de gens dans la détresse. Un gouvernement qui pense que la novation est dans la baisse encore et encore du coût du travail, la suppression des acquis, la criminalisation de l'action. Une politique qui surexploite nos enfants qui, pas formés ou très bien formés, se retrouvent au chômage ou dans des travaux précaires à des salaires honteusement bas et des loyers honteusement élevés. Alors évidemment te connaissant tu vas essayer de faire des choses utiles dans ton ministère comme tu l'as fait à la région mais le hic, c'est que tes marges de manœuvre sont d'ores et déjà contraintes par un budget. Je t'ai entendu dire que tu n'abandonnais pas tes convictions sur la déchéance de la nationalité, Notre Dame Des Landes etc... Tant mieux, mais on verra à l'épreuve des faits ce qui l'emportera. Quand même tu vas là , où Cécile et Pascal ont dû abandonner, là où Christiane Taubira a fini par jeter l'éponge, là ou Nicolas Hulot n'a pas voulu entrer.

Que tu veuilles ou non, des jeunes pour qui ta parole et celle d'autres, restait une bouée de fraîcheur et de sincérité, dans un océan de cynisme se sentent aujourd'hui une nouvelle fois floués." On ne peut donc croire en rien" disent-ils.

Et puis pour ceux, dont je suis, qui déjà depuis un certain temps pensent que le mode de fonctionnement des partis est dépassé mais qui croient cependant à l'action collective, à la nécessité de règles librement établies, comment comprendre que la première dirigeante d'un parti qui refuse d'aller au gouvernement, puisse quand même y aller ? Emmanuelle, la question des question reste celle de travailler à rassembler largement toux ceux qui de façons très diverses et parfois divergentes essaient de trouver des nouveaux chemins à l'action solidaire pour vivre mieux. Ce n'est pas facile ! Mais tu connais cette pensée de Sénéque " ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on ne les ose pas mais parce qu'on ne les ose pas qu'elles sont difficiles" Oui, c'est à cela qu'il faut dépenser son intelligence, déverser son inventivité dans celle des autres, là qu'il faut dépenser son énergie pour donner et redonner progressivement confiance dans l'action. L'histoire n'est pas finie avec la mondialisation capitaliste, ses concurrences meurtrières, ses destructions de la nature, ses rivalités et ses guerres. L'autre monde fraternel écologiste, solidaire émerge déjà dans une multitude d'actions. C'est là, que tu ne devrais pas cesser d'être. Eelv a été une très belle promesse vite déçue, comme avant elle la tentative de la LCR de se transformer en nouveau parti anticapitaliste et comme simultanément la tentative du Pc et du Pg de créer un nouveau front. Comme beaucoup, je suis attentif à toutes les recherches en cours, notamment une primaire qui déborderait le social libéralisme et éviterait le FN. Comme beaucoup, je suis d'abord bienveillant et n'ai surtout pas l'âme de l'ancien combattant. Mais comme beaucoup, j'hésite et veux d'abord voir, pour ne pas être une nouvelle fois floué.

Peut-être qu'en définitive, la raison de tous les échecs est la façon dont sont distribués les pouvoirs pour qu'ils ne soient pas, au bout du compte, accaparés. On sait comment on pourrait mieux distribuer les avoirs et les savoirs,mais comment partager les pouvoirs ? Une 6eme république oui bien sûr, mais comment pousser à l'autogestion ?

Comment faire pour qu'il en soit autrement ? Le tirage au sort parmi des volontaires pour aller vers le tirage au sort parmi les citoyens pour exercer temporairement les responsabilités qui devraient consister d'abord à être des animatrices ou animateurs de la vie démocratique des territoires ? Si on n'arrive pas à répondre à ces questions de façon forte et cohérente en en imaginant les garanties et le contrôle citoyen alors il risque de ne plus rester pour les prochaines échéances,comme acte de résistance et d'espérance, que le refus de voter. Une sorte de boycott et de désobéissance civile. Emmanuelle, en t'écrivant je me suis laissé entraîner vers nos belles utopies, mais utopies qui font bouger le monde. Je te souhaite de ne pas te laisser entraîner de grès ou de force, à l'opposé de celles-ci. Fraternellement, jacques

Commentaires

  1. 12 février 2016, 22:33 par Jean-Claude Pierre

    Aucune excuse!

  2. 18 février 2016, 13:25 par Veilleur

    Bien

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.