vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Réponse à mon ami B... Insoumis qui ne votera Ni Ni

Actualités mardi 2 mai 2017

J'ai reçu ces jours ci ce mail d'un ami de la France Insoumise : "Je ne considère pas que Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont des démocrates. Je ne crois pas au moindre mal. Je ne voterais ni pour l'un ni pour l'autre le 7 mai. Et je prends l'engagement solennel de ne pas voter aux législatives pour un ou une candidate qui aura appellé à voter pour l'un ou l'autre. "

Cher B... Si Macron n'est pas un démocrate, Fillon non plus naturellement. Qui reste t'il ? Mélenchon très probablement et Hamon peut-être ? Tu sais bien que cette thèse-là a toujours conduit dans l'histoire à n'avoir que des ennemis et au solo funèbre. Tu "refuses le moindre mal" ? Mais dans la vie concrète si on te laisse le choix entre 2 maux tu fais comme chacun d'entre nous qui à moins d'être maso choisit ce qui fait le moins mal. En fait, si tu veux dire que tu refuses le piège qui consiste à ne nous laisser le choix qu'entre 2 maux, je partage ton opinion. Mais nous contestons bien l'élection présidentielle et toi et moi y avons participé, tandis que d'autres se sont abstenus. Et puis à qui la faute ? Si le piège fonctionne c'est d'abord parce que depuis des décennies, nous n'avons pas su inventer une alternative et pas seulement au plan électoral .

Je participerai à ce 2ème tour qui voit s'opposer un candidat ultra libéral à un autre ultra libéral qui fait du racisme et de la xénophobie son fond de commerce. Mon bulletin, sur lequel sera écrit Macron, sera 100% anti Le Pen et 0% adhésion Macron. J'enrage de n'avoir le choix que de voter pour un banquier antisocial.

ni le pire ni le moindre mal ne sont des choses abstraites

Mais tu vois B..., quand je mettrai ce bulletin dans l'urne je penserai à tous ceux qui sont victimes chaque jour dans leur chair du racisme de la xénophobie et de l'islamophobie et à tous ceux qui, comme moi et toi, combattent ce poison. Je penserai à la famille Albanaise Isa qu'avec des amis nous avons accueilli pour son RDV a l'OPFRAH. Je penserai à tous ceux qui chaque jour arrivent dans la vallée de la Roya épuisés au terme d'un parcours de cauchemars. Je ne dis pas qu'avec Macron tous nos frères migrants seront mieux traités qu'aujourd'hui. il y a tellement peu de candidats, y compris à gauche, qui ont eu un discours électoral généreux, humaniste et pédagogique sur l'enjeu des migrations. Mais je suis sûr que Le Pen tiendrait son engagement de fermer nos frontières et de durcir les conditions d'accueil. Ni le pire, ni le moindre mal ne sont abstraits pour des millions d'entre nous ! Peut-être que certains qui ne voteront ni le Pen ni Macron se disent qu'après tout un mandat de le Pen réveillerait les consciences... mais franchement , il entraînerait le pays, il nous entrainerait dans encore plus de haines et de rejets de l'autre. Enfin, tu dis que tu ne voteras pas pour un candidat qui aura voté pour l'un ou pour l'autre. C'est là un chemin de division éternelle. Ne crois-tu pas que si nous voulons sortir du piège du moindre mal pour aller dans le mieux, il faut au contraire ouvrir des passerelles pour tricoter des processus alternatifs totalement respectueux de nos diversités d'approches et de cultures politiques. Pourquoi ne pas se lancer sans attendre une prochaine élection,dans l'invention d'un processus constituant dès maintenant, sans leader puisque nous ne voulons plus de président de la république ? Il n'y a pas une seule façon d'être à gauche mais plusieurs. Et telle ou telle façon de l'être n'est pas toujours moins à gauche que la tienne ...ou la mienne. C'est pour cela que si nous voulons contribuer à construire avec nos enfants "les jours heureux", il y a besoin de bienveillance, en paroles et en actes, et peut être en définitive, de rien d'autre. Amicalement Jacques

Commentaires

  1. 02 mai 2017, 11:41 par F

    Il serait appréciable aussi que les hommes et les femmes politiques ne fassent pas la morale sur les choix que chacun(e)s feront, et que tous les choix à dispositions sont tous aussi républicains les uns que les autres !

    Même si on peut déplorer que la république autorise les partis comme le FN !!

    L'abstention, le vote blanc ou le vote nul sont tout à fait louables ! Ils n'expriment pas forcément le ni-ni, et le réduire ainsi est d'un mépris !
    Le fait de dire que ces types de votes jouent en faveur uniquement du FN est d'une étroitesse d'esprit et paraît aussi absurde que de dire le vote Macron joue en faveur du FN

    On néglige l'absence d'évolution de la république et de ceux et de celles qui la composent depuis 2002...
    Il aurait fallu des réformes institutionnelles et démocratiques, et elles ne se feront pas pour ce prochain quinquennat.
    Macron estime que ce n'est pas une priorité renvoyant au sine die !

    Quant aux discriminations citées on oublie que les 2 candidatures restantes poursuivent le sexisme, la misogynie et la lgbtiphobie !

    Il faut respecter l'abstention, le vote blanc et le vote nul sans dédain, sans jugement !

    Dans ce choix politique, ils ne sont pas déshonorants, on s'attaque à eux depuis 10 jours sans s'attaquer aux personnes qui mettent un bulletin dans l'urne pour Madame Le Pen !

    On distingue 2 poids et 2 mesures à cet égard !

    Étonnamment, comme toujours, on fera porter le chapeau aux abstentionnistes, aux votes blancs, aux votes nuls si par malheur la famille Le Pen est au pouvoir !
    On ne fera pas porter le chapeau aux électeurs et électrices de Madame Le Pen ou au candidat Emmanuel Macron !

    On ne fera pas porter le chapeau aux institutions et à ceux et à celles qui on fait le statut quo depuis 15 ans !

    Je trouve cela accablant d'un point de vue démocratique et intellectuel !
    Hélas, je remarque que c'est ainsi à chaque période électorale...

  2. 02 mai 2017, 13:48 par antifasciste

    Je suis bien d’accord avec toi, même si je l’aurais moins bien exprimé.

    Mon épouse est d’origine marocaine. Dans les 144 propositions de Le Pen, et pas dans celles de Macron, il y a la suppression des doubles nationalités extra-européennes. Il est évident que l’Etat français (serait-ce encore une république ?) ne peut supprimer la nationalité marocaine, donc il supprimerait la nationalité française. Certains me disent : il faudra qu’elle choisisse ! Mais le problème, c’est que la nationalité marocaine est à vie. On ne peut la perdre. On est sujet du roi jusqu’à sa mort (la sienne, pas celle du roi, parce qu’il y a un autre roi après...). La seule solution serait de faire un procès à Mohammed VI, devant les tribunaux marocains bien sûr. Qui est prêt à parier sur les chances de succès ? Résultat : si c’est Le Pen, mon épouse, fonctionnaire titulaire dans l’Education Nationale, perdra sa nationalité française, son emploi, et sera contrainte de retourner au Maroc, qu’elle a quitté il y a 40 ans et où elle ne veut plus retourner, notamment en raison de la régression de la condition de la femme que l’on y observe depuis quelques années...

    Voilà pourquoi je voterai Macron, porteur (moralement) d’une grosse pince à linge...

    Amicalement,

  3. 02 mai 2017, 15:57 par Jean-Marc Lachaud

    Cher Jacques,
    Au regard de nos engagements communs anciens ou plus récents, ton dernier billet m'attriste.
    Tu fais allusion à un énigmatique "ami B.", proche de la France Insoumise, laissant ainsi penser que la position de cet ami anonyme représente celle de la France Insoumise. Ce n'est évidemment pas le cas, et tu le sais très bien. La France Insoumise n'est pas un parti, et son porte-voix Jean-Luc Mélenchon a très clairement signifié que pas une voix des Insoumises et des Insoumise ne pouvait se porter sur la candidate de la haine ; ce, parce que nos valeurs philosophiques et politiques sont radicalement opposées au projet qu'elle défend. Par ailleurs, tu le sais également, une consultation des signataires de la plateforme jlm2017 a été lancée avec seulement trois propositions : voter Macron, voter blanc ou s'abstenir. Laisser penser que les Insoumises et que les Insoumis, selon le choix qu'ils expriment par rapport à ces trois possibilités, pourraient être complices de l'extrême-droite, est inadmissible.
    Je peux entendre les propos dignes de Nicolas Hulot, publiés dans Le Monde, mais, beaucoup plus difficilement ceux du choeur des pleureuses qui brandissent d'autorité je ne sais quel front républicain, sans préciser de quoi pour eux la République est le nom, alors que les politiques menées, à droite et à "gauche" ces dernières années sont les principales responsables du niveau atteint par le Front absurdement nommé "national" (qu'un autoproclamé gourou ex-soixante-huitard demande au peuple des insoumis de laisser de côté leur "haine" et de rallier la candidature du banquier me fait amèrement sourire). Comment, enfin, peux-tu, endossant le rôle du Maître moralisateur, affirmer que seuls ceux qui se soumettent aux injonctions de ceux qui savent ont en quelque sorte, comme disait quelqu'un le "monopole du coeur" ? Les insoumises et les Insoumis n'ont cessé d'être aux côtés de ceux qui souffrent, des laissés pour compte des politiques libérales. Alors, oui, qu'ils votent dimanche pour Macron, qu'ils votent blanc (même si ce vote n'est pas reconnu) ou qu'ils s'abstiennent, les Insoumises et les Insoumis ne seront pas coupables. Le procès qu'on leur intente et la violence de l'excommunication qu'on leur promet ne sont pas acceptables.
    Amicalement.
    JML

  4. 03 mai 2017, 08:06 par jacques perreux


    cher Jean Marc
    j'aime bien mon ami B...Il n' a rien d'énigmatique .Je connais bien ses engagements militants . je respecte sa position et en comprends parfaitement les ressorts mais ne les partage pas . Je dialogue avec lui et tu ne trouveras trace dans mes propos d'aucun anathéme , d'aucune moralisation et culpabilisation.Ce dialogue tu le sais bien , il a lieu des centaines de milliers de fois ces jours ci . IL faut accepter plutôt que redouter ce type de contradictions.
    Pour reprendre une expression du militant altermondialiste Gus Massiah je vais pour ma part BATTRE Le Pen avec mon bulletin Macron et COMBATTRE Macron .
    Nous ne sommes pas d'accord ....et nous avons des cultures différentes du dire et du faire .( n'es ce pas une bonne idée de lancer un processus constituant d'une 6eme république sans attendre?
    Ces derniéres années nous avons eu des points de vue différents et des votes différents . Nous en aurons encore et nous aurons aussi des points de vue semblables , des actions communes et pourquoi pas des votes identiques .
    Rien ne devrait t'attrister Jean Marc dans mon raisonnement ,dans son fond comme dans sa forme . Pourvu que nous dialoguions ! Et pourvu que le succés qui a été le votre au 1er tour vous apporte un surcroit de sens du partage avec ceux qui dans le champ de la transformation sociale écologique et culturelle ne pensent pas comme vous .
    amicalement jacques

  5. 03 mai 2017, 13:29 par Marina

    INDIVIDUALISME NAÏF versus RESPONSABILITÉ POLITIQUE COLLECTIVE
    A mon humble avis, le vote blanc, nul ou l'abstention ... c'est-à-dire, le refus des forces progressistes de voter pour Macron - dans le contexte de cette élection présidentielle - repose sur une sorte d'individualisme naïf et une conception idéaliste, quasi chimérique, du vote.
    Ces choix ne prennent pas en compte LA RESPONSABILITÉ POLITIQUE COLLECTIVE qui devrait être le sens du vote dans ce contexte.
    Dans cette élection, pour n'importe quel votant ou votante progressiste, le vote pour Macron ne peut nullement être considéré comme une "option individuelle préférentielle".
    Un rejet en bloc de ce qu'on nous a imposé dans cette élection n'aura pas d'effet politique transformateur ...
    Cela ne nous confortera qu'avec nous-mêmes. Ce sera une abstention, un vote blanc ou nul dont le sens est un "chacun pour soi", dans une sorte de catharsis ou défoulement personnel s'appuyant sur le piètre argument d'avoir agi en accord avec "sa conscience' ou sur celui de n'avoir pas voulu contribuer à légitimer Macron.
    Ce qu'on ne veut pas voir c'est que ce rejet en bloc n'a comme effet durable sur le réel que celui de la satisfaction personnelle d'avoir "existé", d'avoir exercé sa propre liberté de choix en s'abstenant ou en votant blanc ou nul.
    Un choix en somme assez paradoxal car il consiste dans le fait d'exercer "la liberté de préférer ce qui est injuste". Injuste avec les plus démunis, y compris avec ce qui votent Le Pen, et injuste également avec ceux qui ne peuvent pas voter : les étrangers, les refugiés, mais surtout, avec les enfants !
    Pour un électeur progressiste, l'attitude la plus juste, la plus solidaire, celle qui repose sur une RESPONSABILITÉ POLITIQUE COLLECTIVE, n'est ni celle de l'abstention, ni celle du vote blanc ni celle du vote nul.
    J'ai fait la campagne de La France Insoumise et je voterai Macron.

  6. 03 mai 2017, 17:35 par maingault

    le pen est la candidate de l'extrême droite mais aussi de la finance capitaliste. Macron, celui de la finance capitaliste.
    Si Le Pen arrivait au pouvoir, elle développerait une guerre économique en baissant les impôts sur les sociétés comme Trump veut le faire ou comme les partisans anglais du Brexit veulent le faire.
    Donc, je choisis le moins pire en votant Macron; ce sera moins dur de se battre contre lui;
    Je souhaite au minimum un rassemblement de tous ceux qui ont soutenu JLM

  7. 03 mai 2017, 20:34 par prnic

    citation : Mais dans la vie concrète si on te laisse le choix entre 2 maux ....

    et quel est le sala.....qui nous piege ainsi depuis des années dans cette 5 iem obsolete ?

    pas la peine de lire la suite ....je voterai "blanc" CONTRE les DEUX MAUX

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.