vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Signez pour l’égalité dans les transports

Actualités mardi 29 janvier 2013

Pour que les parlementaires et le gouvernement débloquent de nouveaux moyens financiers pour les transports en Ile-de-France,

pour l’égalité des franciliens dans les transports en commun et la mise en œuvre du Pass Navigo unique, pour l’amélioration des lignes existantes et la création de nouvelles lignes, les élus Europe Ecologie Les Verts ont lancé cette pétition sur le terrain, dans les gares ou sur le site http://www.tarifunique.fr .

Commentaires

  1. 06 février 2013, 18:12 par zentelin jea louis

    c'est une escroquerie
    les CR nous disaient auparavant que cela serait auto-financé,
    auourd'hui M. Huchon a reconnu que cela coûterait 300 à 500M € par an (soit 2500 ligne de bus)

    Lorsque l'UMP propose en 2009 un passe à tarification unique pour l'Île-de-France, visant à faire de cette région un vaste bassin d'emploi, encourageant ainsi à l'étalement urbain, les Verts et le PC dénoncent cette mesure comme démagogique et non financée. EELV reprend néanmoins cette proposition, électoralement porteuse, pour les régionales de 2010. Pourtant cette mesure est inéquitable territorialement (la proche banlieue de l'Est finance la lointaine banlieue ouest, plus aisée, et les bas salaires qui restent en périurbain financent les trajets des cadres qui vont à Paris), socialement (elle favorise 2 millions de porteurs de carte orange, à l'exclusion des chômeurs, des utilisateurs de tickets...). Surtout les conseillers régionaux d'EELV prétendent qu'elle sera financée par l'augmentation de trafic. En réalité même le président de l'ÎdF admet qu'elle occasionnera un manque à gagner proche de 500 M € par an (soit l'équivalent de 2500 rabattements par bus sur les gares de grande couronne), alors que la facture des plans de modernisation de la région et de l’État coûtera 4 milliards par an jusqu'à 2025, pour l'instant non financés. En 2011 les élus d'EELV se rabattent, avec le passage de la gauche, sur la possibilité d'un financement via une augmentation du versement transport, payé par les entreprises. Las, le gouvernement ne souhaite pas les solliciter davantage, et le versement transport régional vient d'être abandonné. Les élus régionaux EELV quémandent donc aujourd'hui à l’État, par pétition, d'augmenter le budget national qui y est consacré (sic ! Les provinciaux vont bien sûr plébisciter cette mesure). Pourtant il existe bien des alternatives, d'ailleurs proposées par la commission transports ÎdF d'EELV. Instaurer des passe internes pour la dizaine de bassins de vie franciliens (dont l'agglo centrale), investir sur le paiement confortable et proportionnel (y c au revenu) à l'unité de transport grâce à la télématique. Surtout, à l'heure où la totalité des spécialistes du transport collectif recommandent une augmentation de la part payée par l'usager au service de l'amélioration du service, que les usagers sont prêts à payer en monnaie ou en temps, il faut éviter un manque à gagner qui doit absolument être consacré aux financements des créations et améliorations des réseaux.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.