vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Sortir de la folie nucléaire

Actualités mercredi 16 mars 2011

Je m'associe pleinement à la déclaration des 14 eurodéputés d'Europe Ecologie-Les Verts.

Une fois de plus, une fois de trop, le nucléaire a frappé.

C'est avec le cœur et les poings serrés que nous assistons au drame supplémentaire auquel les Japonais sont confrontés après avoir subi les dévastations d'un tremblement de terre et d'un tsunami. Fukushima apporte la démonstration de l'incompatibilité absolue entre la technologie nucléaire et la sécurité du genre humain.

Nous ne savons pas à l'heure actuelle si l'incontrôlable enchainement de la fusion des réacteurs peut encore s'interrompre. Nous ne savons pas si la logique terrifiante s'arrêtera au bord du gouffre ou si une contamination catastrophique va balayer l'archipel et le Pacifique. L'inconnu est insoutenable.

Notre solidarité et notre compassion envers les victimes sont totales. Nous veillerons à ce que l'Europe soit en première ligne pour faire face aux conséquences humaines de cette guerre que l'humanité a déclenché contre elle-même. Mais notre colère est immense.

Les Japonais risquent de payer lourdement l'insouciance du choix nucléaire comme moteur énergétique, contrairement à toute raison. Ils sont confrontés aux conséquences de la folie démiurgique d'un système économique et d'un mode de développement qui croit pouvoir s'exonérer de l'imprévisible, du risque et des équilibres naturels. Avec le nucléaire, quelle que soit l'excellence technologique de tel ou tel pays, le risque est désormais avéré que l'humanité peut être condamnée à l'impuissance face à une technologie incontrôlable.

Fukushima incarne l'impasse tragique d'une civilisation qui accumule les risques. Fukushima doit donc marquer un tournant historique.

Nous appelons à l'insurrection des consciences pour en finir avec la folie nucléaire.

Les 14 député-e-s européens d'Europe Ecologie s'engagent solennellement à se mettre au service et à renforcer l'immense chaîne humaine qui se développe dans le monde pour interrompre l'aventure nucléaire. Le changement de cap est urgent et il doit être planétaire.

En France, cela passe par l'arrêt immédiat de la vieille centrale de Fessenheim, de stopper le chantier du réacteur nucléaire de Flamanville et par la décision politique de programmer une sortie progressive de la dépendance nucléaire qui s'avère une industrie mortifère.

Bruxelles le 15 mars 2011

Les 14 député-e-s d'Europe Ecologie : François Alfonsi, Sandrine Bélier, Malika Benarab Attou, José Bové, Jean-Paul Besset, Pascal Canfin, Daniel Cohn-Bendit, Karima Delli, Hélène Flautre, Catherine Grèze, Yannick Jadot, Eva Joly, Nicole Kiil-Nielsen, Michèle Rivasi.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.