vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Stéphane Gatignon a raison !

Actualités mardi 13 novembre 2012

Après les banques, puis les Etats, c’est au tour des collectivités territoriales d’être victimes des manipulations boursières et de la crise financière.

57 collectivités assignent en justice Dexia, la banque franco-belge spécialisée dans le financement des villes, départements et régions.

Car c’est Dexia et les emprunts toxiques qui ont portés un coup fatal au budget de la ville de Sevran dont Stéphane Gatignon est le maire. Avec des sources de revenus limitées et un taux de chômage élevé, cette ville de plus de 50 000 habitants cumule les handicaps et ne peut pas faire peser la charge de sa dette sur ses administrés. Son budget était de 69 millions d'euros en 2011. La ville dispose de recettes de fonctionnement inférieures de 40% aux villes similaires (soit 30 millions d'euros en moins) et dépense environ 27% de moins (20 millions d'euros). Voilà pour le tableau général.

Dans le cadre de la rénovation urbaine, la ville a investi 5 millions d'euros, ainsi 2,4 millions d’euros pour la construction de logement sociaux. Après la chute de Dexia, les banques privées ne prêtent plus aux collectivités. En dernier recours, la Caisse des dépôts et consignation accepterait de lui prêter l'argent à la condition qu’ elle dégage 4 à 5 millions d'euros dans son budget.

Mission impossible s’indigne Stéphane Gatignon : « Nous devons payer les entreprises qui travaillent dans la ville. Nous sommes parmi les 100 villes les plus pauvres de France. (…) La hausse de la Dotation de Solidarité Urbaine (DSU) prévue de 120 millions d’euros est trop faible. Il faut la porter à 180 millions d’euros et réserver cette dotation aux 100 communes de plus de 20.000 habitants les plus pauvres.»

Lassé de ne pas être entendu, Stéphane Gatignon a considéré que son dernier recours était la grève de la faim en campant devant l’Assemblée Nationale. Je suis allé le soutenir par amitié et par solidarité. Son combat courageux est juste. C’est celui contre l’apartheid social qui existe dans ce pays. Il le mène pour Sevran et pour les autres communes précarisées. Beaucoup de monde pour le soutenir, et c'est bien : Claude Bartolone, Harlem Désir, Cécile Duflot, Robert Hue, notre groupe EELV à la Région avec son président, Mounir Satouri, et de nombreux sevrannaisémus et fiers de leur maire.

Les votes à l'Assemblée nationale sur la Dotation globale de fonctionnement (DGF) et la DSU ont lieu ce mardi. Les députés écologistes ont déposé un amendement pour que ces 100 villes obtiennent une dotation supplémentaire de 100 euros par habitant. Pourvu que la gauche…

Commentaires

  1. 15 novembre 2012, 09:17 par Hocine

    La grève de la faim entamée ce week-end par Stéphane Gatignon est un simple gros coup médiatique... Les soutiens que le maire de Sevran a reçus, tels que Manuel Vals (ministre de l’intérieur), Claude Bartolone (président de l’Assemblée nationale), Stéphane Troussel (président du Conseil général) sont tous en responsabilité. Ils ont le pouvoir de proposer des alternatives. Et puis son parti (de Gatignon) n'est-il pas dans la majorité ...

  2. 20 novembre 2012, 12:06 par Jacques Perreux

    L'essentiel, c'est que Stéphane a gagné. Il a fait entendre la voix des communes victimes de l'inégalité et des injustices territoriales, et jusqu'au plus haut niveau.
    Ces communes seront les premières bénéficiaires de l'augmentation de 120 millions de la Dotation de Solidarité Urbaine.
    Tant mieux ! Il n'y a que les esprits chagrins pour s'en plaindre ;-)
    Bravo à Stéphane pour son combat, et pour son courage.

  3. 25 novembre 2012, 20:35 par Marisa

    Gagné : oui, perdu : oui. Les écologistes franciliens ont toujours défendu une Réforme Territoriale qui remette dans l'assiette une juste re-distribution des contributions et des richesses sur ce territoire le plus riche de France. Alors oui, c'est perdu ! Et rien n'est réglé : les Départements pauvres continuent de s'appauvrir et les communes pauvres n'en voient toujours pas le bout. "De l'audace et encore un petit effort et encore de l'audace !". La DSU est inefficace depuis maintenant plusieurs décennies.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.