vignette jaques perreux

Militant du bien Commun.
Conseiller municipal (eelv) deVitry sur Seine.
Membre du groupe des élus de "la fabrique Vitry en mieux

Rendez-vous sans rendez-vous

  1. En mairie

    le 1er jeudi du mois à partir de 17h téléphoner au 01 46 82 84 56.

  2. Dans les quartiers

    • Centre quartier Fabien
    2e jeudi du mois à partir de 18h

    • Galerie commerciale
    Simply (ex-Atac)
    3e jeudi du mois à partir de 18h

Carte blanche

  • les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris

    par Jacques Rancière, Philosophe

    lire la suite

Vu ici et là

Sur le net

vignette Tous en Seine - le rapport
Télécharger le rapport

Tous en Seine - le rapport
(PDF, 1Mo)

Sous les pavés, une rivière. La Bièvre

L'eau, notre bien commun lundi 18 octobre 2010

Si je vous dis la Bièvre?
Les moins jeunes parmi vous me diront une rivière qui a cessé d’habiter leurs villes, mais qui continue à habiter leurs mémoires. Les esprits littéraires me citeront ce vers de Jean Moréas, « Dans la vallée au creux charmant, la Bièvre coule et se déroule comme un ruban. ». Quant aux urbanistes, ils me rappelleront que c’est une rivière qui, jadis, coulait de Guyancourt jusqu’à Paris Austerlitz. Polluée, elle est devenue un égout à ciel ouvert, qui a fini par être canalisé et bétonnée. Enterrée, la Bièvre s'est ainsi dérobée à notre regard d'Anthony jusqu'à Paris.

Pourtant, il se murmure ici et là que demain la Bièvre enchantera de nouveau nos villes...

Tout a commencé le jour où un ami m'a proposé d'aller voir la Bièvre. Arrivé sur les lieux, j'ai fait la rencontre qui allait tout déclencher : des dizaines d'associations s'étaient réunies pour évoquer la renaissance de cette rivière partout sur son territoire.

Une fois de plus, l'engagement d'une collectivité fut précédé par celui des associations.

Ce qu'il faut surtout retenir de cette belle utopie que j'ai le plaisir de conduire avec le Conseil Général ainsi que ses partenaires et les associations environnementalistes, c'est que ce projet ne peut durable qu'à la condition d'un travail de résilience qui doit réconcilier l’homme et les cours d’eau.

Pour réussir cette résilience, une appropriation sociale de la Bièvre est plus que nécessaire. Elle est la clé du succès. C’est pourquoi le partage des enjeux et la concertation avec les associations et les riverains sont une étape cruciale pour que la Bièvre renaisse de notre désir à tous.

Rendez-vous donc en 2014 pour voir de nouveau la Bièvre renaître de l'oubli.

D'ici là, des cafés citoyens, des ballades commentées, des kiosques d'informations, des témoignages ou encore des rencontres-débats jalonneront nos retrouvailles avec la Bièvre.

commentez cet article






*Champs obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas tant que le modérateur ne les aura pas approuvés.